Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 5 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Domaine Valette

lundi 14 avril 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Le vin est une histoire de famille chez les Valette. Du travail au domaine au raisin pour le négoce, jusqu’à une vinification particulièrement soignée.

Le domaine date de trois générations. C’est le grand-père, originaire de la Bresse, qui s’installe à Chaintré. Il reprend l’exploitation d’un métayer qui livre sa vendange à la cave coopérative. En 1992, Philippe Valette reprend à son tour une partie de l’exploitation, transforme le métayage en fermage afin de se mettre en cave particulière et rachète les bâtiments au propriétaire : le domaine est créé.

Suite à une succession embrouillée du côté des propriétaires, le domaine doit être séparé en deux. Aujourd’hui, il existe deux structures qui embouteillent sous le même nom : Philippe sur une partie du domaine et son père et son frère sur l’autre partie. Tous les trois travaillent pourtant de la même façon et partagent la même cave. Quelques cuvées sont même communes.

Au début, la famille a fait du vin comme on le lui avait appris. C’est en visitant d’autres domaines, où par exemple on vendange en cagettes, ou encore en lisant des manuels d’oenologie, que les pratiques ont évolué vers un travail plus qualitatif. La famille passe alors en vendange entière pour obtenir plus de finesse et d’élégance. Comme le résultat n’était pas concluant, il fut décidé de baisser les rendements. Par la suite, la chimie a été abandonnée et les sols furent travaillés. Par principe, le domaine Valette n’est pas certifié bio car Philippe considère que « c’est aux “conventionnels” d’être transparents sur leurs pratiques » et non à lui de prouver qu’il travaille sans chimie. La lecture de Claude Bourguignon lui a fait prendre conscience de l’importance de la vie des sols. Aujourd’hui les vignes sont enherbées et entretenues.

Pour Philippe, ce qui détermine de façon cruciale la qualité du vin, c’est le travail en vigne. La vinification est quelque chose de relativement plus facile avec un minimum d’intervention. Avant les vendanges il goûte ses raisins et si ceux-ci ne sont pas mûrs, il attend la maturité. Il croque les pépins, goûte les pellicules mais ne fait jamais aucune analyse. Idem durant l’élevage : « Quand on travaille sans soufre il y a des phases naturelles de désacidification et de réacidification que l’analyse avant vendange ne peut pas mettre en évidence » observe-t-il. Il y a pour chaque vendange un effet millésime. Mais si le millésime est trop marqué, c’est qu’il y a eu un problème à la vigne. Pour travailler sans soufre, il faut avoir confiance en ses raisins et son jus. L’élevage dure jusqu’à ce que les vins soient terminés afin de ne pas avoir besoin de filtrer ni de soufrer. L’élevage est au minimum de 18 mois, à l’exception du Mâcon-Villages 2010 qui est déjà en bouteille ; pour certaines cuvées il peut prendre six ans. Tout est vinifié en fûts de quinze ans. Chaque année, il renouvelle une partie de son stock avec des fûts neufs car sur le marché de l’occasion il ne trouve pas des fûts de vins qui n’ont pas été sulfités pendant l’élevage.

« Ce n’est pas forcément l’année où le raisin est le plus beau que cela sera la plus grande année. Parfois les millésimes qui ont été les plus compliqués à amener à la récolte donnent des résultats fabuleux quand on les goûte dix ans après. »

JPEG - 99 ko
Philippe Valette, domaine Valette (Mâcon)

De fait, les vins obtenus ne sont pas typiques de l’appellation, puisque ce sont les seuls à travailler ainsi, mais comme le précise Philippe, « ils sont atypiques par rapport à une moyenne de production ». Avant l’assemblage, le vigneron aère ses vins pour éliminer la réduction mais il ne souhaite pas tomber dans l’oxydation. Il les soufre un peu, à raison de 2 grammes par hectolitre. Un des objectifs poursuivi est que cette dose de soufre soit rapidement combinée et qu’il n’y ait plus de SO2 libre dans le vin.

Philippe aborde son métier de vigneron avec philosophie : « Ce n’est pas forcément l’année où le raisin est le plus beau que cela sera la plus grande année. Parfois les millésimes qui ont été les plus compliqués à amener à la récolte donnent des résultats fabuleux quand on les goûte dix ans après. » C’est à coup d’expériences que l’on comprend mieux la vigne, avec une transmission de génération en génération, à condition qu’une génération ne bouleverse pas le travail des autres. Le domaine Valette échappe à cette malédiction.


Repères :

Domaine Valette
Le Clos Reyssié
71570 Chaintré
Tél. : 03 85 35 62 97
philippe.valette@cegetel.fr

  • Surfaces : 15 hectares.
  • Cépages : Chardonnay.
  • Cuvées : Mâcon-Villages, Mâcon Chaintré, Viré-Clessé, Pouilly-Fuissé, Pouilly-Vinzelles, Clos de Monsieur Noly, Clos Reyssié.
  • Prix : de 11 à 42 € (pour les Clos).

Le choix de Septime
Viré-Clessé 2006, un vin sans gras avec une tension équilibrée qui en fait une très belle bouteille.

Le choix de Baraou
Clos de Monsieur Noly vieilles vignes 2000. J’avoue que j’ai bu cette bouteille parce que Parker lui avait attribué une très belle note, pas si courant hors des sentiers bitumés. Ce vin est particulièrement complexe et mérite cette attention !

La bonne adresse de Philippe Valette
Ma sœur et son conjoint, Nathalie Valette et Pierre Desroches, vignerons depuis de nombreuses années en cave coopérative, qui ont décidé en 2003 de sortir du système coopératif pour tenter l’aventure à la maison. Après des débuts difficiles (canicule en 2003 et grêle en 2004), ils ont su surmonter les difficultés, produire des vins de belle qualité et depuis 2010 sont passés à la vitesse supérieure en demandant la certification en agriculture biologique pour l’ensemble de leur vignoble. Ils sont en constante progression et il est fort à parier qu’ils réussiront. Que de chemin parcouru depuis 2003 !

Ils méritent vraiment ce coup de chapeau.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.