Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 11 visiteurs sur le site !
Focus

Clos Romain, Phidias 2009

Vinifié en amphore. Très fruité et sucré presque compoté. Une belle réussite. Très agréable à boire de suite.


Agenda

Domaine de la Voie blanche

vendredi 31 janvier 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Sur Wikipédia, la fiche biographique de Marc Dalbavie ne mentionne pas que ce compositeur reconnu est aussi un vigneron, et de qualité.

La vigne est cultivée dans le Périgord noir depuis le IIe siècle après J.-C. Jusqu’au XIXe siècle, le vin produit était utilisé pour faire du vin de Bergerac et de Bordeaux. Les propriétés de la région, dépendantes du Bordeaux, ont connu un équilibre financier précaire et le phylloxéra met fin à l’activité viticole, les exploitants préférant se tourner vers le tabac et par la suite le lait. Pour aggraver le tout, l’arrivée des AOC, qui a souvent favorisé les régions économiquement viables, a tué les petits vignobles qui avaient réussi à survivre ; et Marc Dalbavie de relever : « Ce fut le coup de grâce des vignes plantées sur les coteaux de la Dordogne et du fait de l’AOC Bergerac on s’est mis à planter de la vigne dans les vallées là où il n’y en avait pas avant. C’est pour ça que maintenant, même à Bordeaux, on trouve de la vigne partout, même sur des terroirs plus propices aux céréales. La plantation s’est faite en fonction de la délimitation géographique de l’AOC ».

Le nom du domaine vient tout simplement de la traduction de dalbavie qui veut dire « la voie blanche » en occitan.

Le Périgord noir, avec un climat influencé par les contreforts du Massif central, bénéficie des mêmes sols que les grandes appellations plus en aval de la Dordogne comme Canon-Fronsac. Le printemps est peut-être plus tardif, mais c’est un véritable terroir à vin délaissé depuis une centaine d’années. Marc et Nathalie décident d’y replanter de la vigne. Ils achètent quelques hectares qui ne produisaient que du « vin de paysan » mais d’une grande qualité. Le domaine est créé en 2006, 2,3 hectares en coteaux sont tout d’abord achetés et ils plantent dans la foulée 2 ha en Périgord noir. L’achat permet de répondre à l’obligation administrative de posséder au moins deux hectares de vigne si on désire planter. Au départ ils pensaient revendre mais le raisin, d’une grande qualité, les pousse à conserver ces deux 2,3 ha de sémillon et merlot. Le nom du domaine vient tout simplement de la traduction de dalbavie qui veut dire la « voie blanche » en occitan.

Les premières années, Roland Charbonnier, du Château Le Clos du notaire en Côtes-de-Bourg, les conseille dans cette aventure. Homme d’amitié, Marc n’oublie pas l’aide d’Hervé Bizeul du Clos des fées ou de François Villard en Côte-Rôtie. La première année, la conduite de la vigne continue à se faire « conventionnellement » en partenariat avec les anciens propriétaires. L’année suivante, en 2007, le domaine passe en bio avec un arrêt de tous les traitements chimiques et le début du cavaillonnage. Avec beaucoup de malice, Marc se rappelle : « Quand on a commencé à cavaillonner, il y avait tous les anciens qui passaient en voiture pour voir ces hurluberlus en train de remettre des cavaillons dans une vigne où il n’y en avait plus depuis des dizaines d’années. » Même si aucun engrais n’est nécessaire, le sol demande à être travaillé pour le faire revivre.

Les deux cuvées Barbeyrolles et Alba sont vinifiées en prestation de service par la cave coopérative (jusqu’en 2011 pour le rouge, qui est maintenant vinifié dans le chai du domaine), la cave se pliant au cahier des charges. Les raisins issus des parcelles de cabernet sauvignon sont vendus à la coopérative. Pour le blanc, afin de s’écarter du classique vin moelleux imposé par le succès du monbazillac et profiter du fruité et de la fraîcheur du sémillon, les vendanges sont réalisées de la même façon que les vendanges tardives alsaciennes, c’est-à-dire avec en partie des raisins botrytisés.

« Le cépage roi de Montravel est le sémillon. Nos sémillons ont 85 ans mais sont en parfaite forme. Ils produisent des raisins magnifiques avec une très belle surface foliaire alors que l’on ne fait rien. » En cave, la vendange est vinifiée et élevée dans la même barrique, une technique bourguignonne. Ce qui permet d’obtenir un vin à la fois vif et doté de beaucoup de rondeur ; un profil atypique de la région.

Au détour d’une dégustation, Marc découvre le travail de Stéphane Azemar du Clos d’un jour, qui travaille en partie avec des amphores. C’est une révélation. Richesse et rondeur, « un vin droit, pas du tout compliqué ». Avec une AOC pas trop exigeante par rapport à d’autres régions, il décide d’expérimenter l’amphore. Le premier test est concluant. L’oxydoréduction est assez forte par rapport au bois et donc demande un élevage plus court et « surtout elle préserve totalement l’arôme du vin ». En Aquitaine, ils ne sont que deux domaines à utiliser des amphores. Un contenant à découvrir et des nouvelles pratiques en chai à inventer.

JPEG - 68.5 ko
Marc Dalbavie, domaine de la Voie Blanche Il a l’air inquiet comme ça, mais il discute simplement avec Françis Boulard.

Repères :

Domaine de la Voie blanche
Les Caves
24220 Saint-Cyprien
Tél. : 05 53 29 57 34
06 79 45 82 48
contact@domaine-voie-blanche.com
domaine-voie-blanche.com

  • Cépages : merlot, sémillon.
  • Cuvées : Barbeyrolles (merlot), Les Joualles, Le Petit Manoir (en amphore), Alba (sémillon).
  • Prix : de 6,5 à 18 €.

Le choix de Septime & Baraou
Alba, parce que nous aimons le sémillon « comme ça »… et cette cuvée ne pétille pas !

La bonne adresse de Marc et Nathalie Dalbavie
Un jeune couple de restaurateur de talent, passionné par l’association de vins produits par un vigneron authentique et leur délicieuse gastronomie. Ils organisent d’ailleurs des rencontres entre ces vignerons et leur clientèle autour d’un repas-discussion.

Ludovic et Valentine Raymond
Restaurant La Gabarre
24370 Saint-Julien de Lampon
tel : 05 53 29 61 43
http://www.restaurantlagabarre.com

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.