Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 23 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Domaine Le Scarabée

jeudi 10 avril 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

C’est suite à un accident qu’Isabelle Frère s’est reconvertie dans la vigne. La convalescence a débouché sur des millésimes remarquables.

Après un grave accident de voiture (suite à une malveillance : un pavé lancé dans son pare-brise sur l’autoroute), Isabelle Frère a perdu son emploi d’enseignante de français à l’université de Perpignan. Le temps de sa longue convalescence, elle aide au domaine familial pour tailler les vignes et débroussailler. L’enseignante se pique au jeu. Afin de contribuer à la valorisation du domaine, elle suit une formation en horticulture pour créer une nouvelle activité. Dans ce stage professionnel, elle rencontre un certain nombre de figures de l’alter-vin telles que Stéphane Morin (domaine Léonine), Édouard Laffitte (domaine Le Bout du monde), Véronique Souloy (domaine du Matin calme), ou encore Laurence Krief (domaine Yoyo). Cela tombe bien car le maraîchage s’avère trop physique : elle se réoriente vers la vigne et finit son stage chez Jean-François Nicq (domaine Les Foulards rouges). Elle y reste huit mois et travaille avec Jean-Sébastien Gioan (domaine Potron Minet). Sa voie est trouvée. Elle cherche et déniche un domaine de 5 hectares avec une parcelle de vieux carignan complanté avec du grenache qui la convainc d’acheter. Elle complète ce domaine en louant 60 ares. Solidarité de néo-vigneron, Stéphane Morin lui fournit un lieu pour qu’elle y fasse un chai et lui prête le matériel de vinification. Elle s’installe en 2007.

Les vignes sont travaillées conventionnellement. Le premier travail est de les engager dans une conversion en agriculture biologique pour une certification obtenue en 2010. L’année suivante, les vignes s’agrandissent de 4 hectares. L’oncle qui les lui a cédés travaillait en « tout-chimique ». Elle prend un nouveau chai. En cave elle ne levure pas. Dans le pire des cas, si une cuve ne part pas en fermentation, elle ensemence avec une cuve qui fermente. À l’arrivée de la vendange, le raisin est refroidi, la cuve saturée de gaz carbonique. Mais c’est surtout un travail fait d’expérience. Et si le coup de main vient petit à petit, chaque année il y a au moins une cuvée dont elle n’est pas satisfaite.

Sa grand-mère a offert à toutes les femmes de la famille un médaillon en or représentant un scarabée égyptien. Elle aime l’animal, à la fois maladroit et vivant, et le bijou devient son fétiche, symbole de chance. Isabelle adhère à la symbolique égyptienne du scarabée, du constant renouvellement, et décide de le prendre pour nom de domaine. Elle fixe un camaïeu de couleur pour l’étiquette et son père lui dessine le logo.

Les trois cuvées issues de son premier millésime sont de belles réussites, dont Murmûre, qui reçoit 14/20 dans la Revue du vin de France, à l’époque complètement hermétique au vin nature.

JPEG - 75.5 ko
Isabelle Frère, Le Scarabée

Elle fait son premier salon à Deauville, à La Dive Bouteille. C’est un succès et le vin est bien accueilli. Les trois cuvées issues de son premier millésime sont de belles réussites, dont Murmûre, qui reçoit 14/20 dans la Revue du vin de France, à l’époque complètement hermétique au vin nature. Avec une trésorerie toujours au bord de défaillir et une petite surface de stockage, elle travaille en flux tendu. Dès que le vin est prêt, il est embouteillé et vendu. La production annuelle de 12 000 bouteilles n’est pas suffisante pour assurer l’assise financière du domaine. Idéalement il lui faudrait 15 000 bouteilles. Mais elle en est sûre, un scarabée veille sur le domaine.


Repères :

Domaine Le Scarabée
Moli d’en Cassanyes
66690 Sorède
Tél. : 06 14 73 34 80
isabellefrere@hotmail.fr

  • Surfaces : environ 9 hectares.
  • Cépages : grenache gris, maccabeu, grenache noir, syrah et carignan.
  • Cuvées : rouges : P’tit scarabée, Volubile (syrah et un peu de carignan), Sur un nuage (grenache noir et un peu de carignan), Murmûre (vieux carignan), Les Clampins d’abord (en bib). Blanc : Pied’nez. Rosé (selon les millésimes) : P’tit scarabée.
  • Prix : de 6 à 14 €.

Le choix de Septime & Baraou
Murmûre, un assemblage très réussi de carignan de quatre-vingts ans, de grenache et de syrah.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.