Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 23 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine de l’Arnesque, Plan de Dieu

Un 2010 sur le fruit avec de jolis tanins mais plutôt à déguster dans quelques années. Un 2009 qui se boit avec délice. Un très joli travail de Sébastien du domaine de l’Arnesque qui sait bichonner sa terre et ses vignes.


Agenda

9e « Marché des vins bios » de Montreuil

lundi 21 mars 2011, par Monsieur Septime

Tags : Paul Barre , Salon

C’est tenu samedi dernier la 9ième édition du Marché des vins bio de Montreuil. Organisé par une association locale, Bouffons bio, ce marché réunit une quarantaine de vignerons, bel échantillonnage des régions de production françaises.

Pour cette édition, exit la Mairie de Montreuil, la dégustation se déroule dans un hangar. De plein pied, plus vaste, plus lumineux les avantages sont nombreux mais le lieu s’avèrera non adapté à la dégustation des rouges du fait d’une température extérieur trop fraiche.

Les Maisons Rouges en appellation Jasnières et Coteaux du Loir faisaient déguster le millésime 2009. Le domaine est en reconversion vers la biodynamie depuis 2009. Les blancs bien construits ont des robes très clairs, un beau travail sur le chenin. Les moelleux sont issus des mêmes parcelles mais ce sont des raisins sélections ramassés lors des derniers tries.

Le plus étonnant est le Pineau d’Aunis. Epicé/Poivré il a une belle structure légère qui en fait un vin très agréable à boire avec beaucoup de plaisir.

JPEG - 67.4 ko
Garance 2009 (Pineau d’Aunis)
JPEG - 69.1 ko
Elisabeth Jardin

Présent déjà l’an passé, je n’avais pas eu l’occasion de goûter à la production des Dolomies. He pfou c’est que c’est bien. Chardonnay et Savagnin sont des vins du Jura très accessibles. 12 à 14 mois d’élevage en fût de chêne et le millésime aidant 2008 et 2009 ont des caractères différents mais plaisants.

Le plus étonnant est Carmina est un vin de liqueur, un macvin. Après distillation du marc de raisin, celui rajouté au moût bloque la fermentation. On obtient donc un vin muté avec un fort degré d’alcool et une certaine sucrosité. Carmina titre à 17°, en bouche c’est un plaisir avec un goût de zeste de mandarine, l’alcool ne vient pas occulter la trame aromatique. Superbe pour 14€.

JPEG - 75.6 ko
Steve, le mari de Céline Gormally

« Vins paysans du Languedoc-Roussillon », un regroupement de six vignerons qui vous propose de vous faire parvenir chaque trimestre pour 40€ un panachage de 6 bouteilles. Si le système se généralise, quid des distributeurs, des cavistes (4,5% du marché en France, autant que la vente directe - principalement domaine et salons) et des restaurateurs ?
En poussant la logique jusqu’au bout peut on imaginer un marché structurer autour uniquement de deux pôles : la grande distribution et la vente directe. Si c’est imaginable, est ce viable ?

JPEG - 91.1 ko
La vente directe, facteur de désorganisation de la filière ?

Pas de chance pour Paul Barre, le froid aura raison de ses vins les plus puissants dont sa cuvée « 43 ». Néanmoins la cuvée « Leeloo » se révèle étonnante. Un 100% Carbernet Franc qui se montre flatteur et facile à boire. En vin de table, la bouteille est à 7€5. En plantant cette parcelle de Cabernet Franc, Paul Barre avait en tête de remplacer petit à petit les pieds manquants par du Merlot ou du Cabernet Sauvignon. Au final la qualité du vin obtenu pour ce premier millésime est entrain de le faire changer d’avis, pourquoi pas produire une cuvée 100% Cabernet Franc.

JPEG - 60.5 ko
« LeeLoo », 100% Cabernet Franc
JPEG - 81.1 ko
« 43 » à regouter dans de meilleurs conditions
JPEG - 77.4 ko
Paul Barre. "Non non, pas le Beretta !"

Domaine de la Fully présentait une gamme étendue. Du Beaujolais au Crémant de Bourgogne en passant par le rosé et le Brouilly. J’avoue n’être pas trop fan de rosé. Celui a un nez plutôt sympa légèrement sur la fraise. Dans ce froid, le vin qui se sent à l’aise est le Beaujolais 2010 sans soufre. Tout en fruit, sur une fraise des bois très riche en arôme, une légerté en bouche qui en font un vin de plaisir à tout petit prix, 7€. J’aime beaucoup. Le froid ne permet au Brouilly de présenter ses plus atours. L’architecture du vin est bien faite, mais la température a eu raison de son habillage. A regoûter dans de meilleurs conditions. Sinon le crémant est bien. C’est un brut sans véritable typicité mais il montre pourtant une belle structure qui contentera tout le monde et une bonne banlance de l’acidité. Les raisins en Chardonnay sont produits par le domaine mais confiés à un prestataire qui gère la vinification.

JPEG - 69.8 ko
Le Beaujolais 2010 est une belle réussite. Une robe clair et légère, un nez de fraise des bois, une bouche agréable et le tout sans soufre et en bio. Pourquoi se priver ?
JPEG - 74.1 ko
Des étiquettes avec un visuel moderne et rétro "belle époque", qui soulignent bien la gamme.
JPEG - 83.3 ko
Crémant et Rosé
JPEG - 81.8 ko
Céline Vermorel a repris la vinification du domaine. Elle travaille dans la continuité de son père mais annonce qu’elle agira différemment lors de ses propres vinifications sur les 4 hectares qu’elle exploite actuellement.
JPEG - 73.1 ko
Martine Vermorel

La suite


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.