Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 6 visiteurs sur le site !
Focus

Clos Romain, Phidias 2009

Vinifié en amphore. Très fruité et sucré presque compoté. Une belle réussite. Très agréable à boire de suite.


Agenda

Stéphane Tissot – Domaine André et Mireille Tissot

mardi 4 février 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Un vrai ambassadeur des vins de la région.

Est-ce sa bonne humeur ou sa chaleur communicative ? Mais tout de même un peu ses vins ? Stéphane Tissot est souvent visité lors des salons professionnels. Avec l’aide de son épouse Bénédicte, il propose des vins faits, c’est certain, avec l’amour de son métier et de son terroir et dans la continuité du domaine familial. Son objectif est de « créer de l’émotion par la typicité des vins ».

Membre du groupement des Vignerons indépendants, il tient une belle boutique place de la Liberté, sur la place du village d’Arbois, face à l’excellent chocolatier Hirsinger. Le travail sur le domaine est le résultat précis et subtil de chaque geste, chaque opération, chaque décision.

Sa démarche fondamentale repose sur le principe que le vivant est tellement bien fait que si l’on parle de vin naturel, il n’existe pas deux vins identiques à travers la planète, contrairement aux pinards industriels qui se ressemblent tous. Mais tout cela n’est possible qu’avec de gros efforts, fournis par une quinzaine de personnes qui travaillent toute l’année et seront secondées à la saison par cinquante vendangeurs.

C’est en 1956 que Maurice Tissot plante la première vigne familiale sur son exploitation de cultures et d’élevage. Celle d’André compte alors 38 ares. Ce fut la première vigne du domaine et la première récolte a été effectuée en 1959. En 1989, Stéphane achève ses études à Beaune et se lance dans ses premières vinifications, multipliant les expériences y compris par des voyages à l’étranger. Avec Bénédicte arrivée en 1993, le jeune couple plante des vignes sur la base de sélections massales à partir des vieilles vignes du domaine. Quatre années plus tard, ils reprennent la Cave de Jeanne pour développer un négoce local et qualitatif, mais bien distinct de l’activité du domaine familial.

Fin de la décennie 1990, le domaine entame sa conversion à l’agriculture biologique (Ecocert), non sans difficultés, puis c’est le passage à la biodynamie qui est finalement préféré. La vision qu’a Stéphane de la biodynamie est simplement celle d’« une pratique saine et logique de l’agriculture ». Sur les 35 hectares de vigne, il agit sur le sol et la plante pour l’expression des terroirs dans le prolongement de la viticulture bio.

Ce qui fait du bien au vigneron fait du bien à son vin.

En 2005, une nouvelle étape est franchie car tous les vins issus de poulsard sont vinifiés sans soufre. Ils ne sont ni filtrés, ni chaptalisés, ni levurés, des vins naturels ! Et l’évolution se poursuit, comme avec les plantations de vignes sur échalas donc sans fil de fer dans les vignes et ainsi plus de pollution métallique ni hertzienne et des plantes encore plus autonomes, et aussi la vinification d’une cuvée de savagnin en amphore.

Stéphane résume ainsi sa philosophie : « Ce qui fait du bien au vigneron fait du bien à son vin. De toute façon, ce qui est sûr, c’est que ce sera toujours plus sain d’avoir des vignerons qui cherchent à faire pousser leurs vignes avec ces méthodes-là qu’avec des tonnes de produits chimiques. » En cave aussi le travail est très naturel, avec des levures naturelles, et des doses de soufre limitées (voire nulles), sans utilisation des techniques industrielles qui banalisent le vin.

Actuellement, alors que nous achevons ce livre, il est possible d’écouter sur le site internet du domaine le bruit de fermentation du savagnin de la cuvée Les Bruyères 2006.

JPEG - 85.1 ko
Stéphane Tissot du domaine André et Mireille Tissot

Repères :

Domaine André et Mireille Tissot
Quartier Bernard
39600 Montigny-les-Arsures
Tél. : 03 84 66 08 27
stephane.tissot.arbois@wanadoo.fr
www.stephane-tissot.com

  • Surfaces : 35 hectares.
  • Cépages : Rouges : trousseau, poulsard, pinot noir. Blancs : chardonnay, savagnin, traminer.
  • Cuvées : Crémant (blanc et rosé), Arbois et Côtes-du-Jura chardonnay (classique et par terroir), Arbois traminer, Arbois savagnin (dont une version vinifiée
    en amphore), les rouges de trousseau, de pinot noir et de poulsard, les cuvées de
    Vin-Jaune, les liquoreux (Spirale, Audace et PMG), plus les macvins et quelques alcools.
  • Prix : de 9,30 à 58 € (68 € pour la demi-bouteille du rare liquoreux PMG).

Le choix de Septime
Amphore, un savagnin vinifié en amphore comme un blanc. Un monstre de douceur et d’une très grande richesse gustative. Un pur plaisir pour les papilles.

Le choix de Baraou
Arbois savagnin ouillé, parce que le jus de ce cépage n’est pas uniquement destiné à vieillir sous voile pour donner du Vin-Jaune.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.