Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 10 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine Chahut et prodiges, Coup de canon 2008

Un beau travail fait sur ce vin facile à boire.


Agenda

Sophie et Lilian Bauchet

mardi 11 février 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Informaticien et chef d’entreprise, Lilian Bauchet a tout lâché pour réaliser un vin de terroir plein d’expression.

Ancien propriétaire avec son épouse d’un domaine de 7 hectares dans le Beaujolais, le Château des Bachelards, Lilian Bauchet est ce que l’on appelle un néovigneron. De formation littéraire (philosophie et histoire de l’art) et informatique, il est chef d’entreprise d’une société de développement informatique dans l’Oise quand il décide en 2007 de cesser son activité, qui demandait beaucoup de travail à un homme peu enclin à endosser le costume de patron. Il souhaite faire autre chose de sa vie. Il bazarde son activité et sa maison afin de s’installer en tant que vigneron dans le Beaujolais. Sa femme Sophie étant originaire de la région Rhône-Alpes, l’achat en juillet 2007 d’une propriété de 7 hectares dans cette région fut une opportunité pour le couple.

En 2008, Lilian Bauchet suit une formation d’un an (brevet professionnel d’exploitation agricole) à Mâcon, tandis qu’un ouvrier en CDD s’occupe de la vigne. Afin de passer du conventionnel au bio, il se fait aider par une société spécialisée dans la gestion de domaines. Le débutant Lilian vinifie personnellement son premier millésime en 2009. Initié par son père, l’amateur de gamay a fait le choix de vinifier en levures indigènes, sauf quand il « ne le sent pas ».

Il aime souligner que le travail des sols sur Moulin-à-Vent est effectué depuis 2008 ; la conversion en agriculture biologique sur toutes les surfaces est en cours l’année suivante. La densité du vignoble est de 8500 pieds par hectare en moyenne, pour un rendement moyen d’environ 30 hectolitres par hectare, pour la récolte 2010.

Refusant la nocivité des pesticides et autres herbicides, Lilian savait avant même de s’installer qu’il travaillerait en bio. En revanche, il n’avait pas vraiment conscience, en prenant cette décision, de la difficulté de la tâche. Le Beaujolais possède en effet un climat peu propice, et une vigne plantée bas et serrée. Peu d’outils sont adaptés à ce type de configuration, ce qui complique le travail. Un des challenges des producteurs bio de la région est de trouver ces outils ; c’est un petit marché qui n’intéresse pas les gros fabricants.

Lorsqu’un vigneron surveille ses vinifications, il ne doit jamais oublier que l’accomplissement naturel du jus de raisin fermenté est le vinaigre. Se pose alors la question de la nature de l’intervention à réaliser pour éviter que le jus ne tourne au vinaigre.

Au début de l’année 2014 il décide de revendre le domaine certifié en agriculture biologique pour « prendre une surface plus petite, trois hectares, car, dit-il, j’ai la volonté de travailler à la vigne avec un cheval. Comme je fais tout moi même une surface plus grande m’en empêchait. ». Il lui faudra un an pour trouver terroir et surface qui lui conviennent. 2015 sera donc l’année d’un nouveau départ.

Lilian Bauchet est un homme de conviction qui veut « faire du bio » et laisser s’exprimer le terroir sans se pervertir commercialement en proposant des produits déviants ou à des prix excessifs.

JPEG - 48.4 ko
Lilian Bauchet

Repères :

Sophie et Lilian Bauchet
1789 rue de Flurieux
01140 Mogneneins - France
+33 (0)4 74 69 83 34 / +33 (0)6 08 49 75 88
http://bauchet.blogspot.fr/

  • Surfaces : 3 hectares en Beaujolais-Villages (Sur le Château des Bachelards jusqu’au début 2014 : 5 hectares en appellation Fleurie, 1,2 ha en appellation Moulin-à-Vent et 1 ha en Beaujolais-Villages).
  • Cépage : gamay.
  • Cuvées : Clos des Bachelards (Fleurie), Les Vaches (Fleurie), Sur la root (Fleurie), Moulin-à-Vent, Beaujolais-Villages, Beaujolais-Villages nouveau, Pif Purple et Dazibao (Vin de France)
  • Prix : de 7 à 12 €.

Le choix de Septime
Sur La root, un vin tout en finesse et très plaisant. Une belle réussite du Beaujolais.

Le choix de Baraou
Le Beaujolais-Villages nouveau 2010 qui, au-delà son étiquette provocatrice (« Ceci n’est pas une banane »), est un vin joyeux, plein de fruit et de vie.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.