Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 16 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Paco et les marataunotes

lundi 3 juin 2013, par Monsieur Septime

Ce fut un long voyage pour se rendre jusqu’à Ivry, ville où officie Paco. Jason des temps modernes, nous nous embarquons avec lui pour partir à la recherche non pas d’une carpette décrépie mais de nectars subtils susceptibles de nourrir notre besoin de convivialité. Et en ce beau samedi matin ensoleillé, rue Marat la convivialité est bien au rendez vous.

Château Bas. C’est un couple étiqueté « babacool » qui s’installe à la tête du domaine à la fin des années 90. Au confins du Lubéron et de la vallée du Rhône, le vignoble de 70 hectares est sous des influences climatiques variées et bénéficient de terroirs différents qui donnent aux vins cette typicité.

Pas fan des rosés je me laisse pourtant charmer par ce rosé très aromatique, Cuvée B, qui au nez se ferait bien passer pour un Pinot gris alsacien avec un peu de sucre résiduel. C’est un assemblage de Muscat (70%) et de Syrah/Grenache (30%).

JPEG - 135.9 ko
Cuvée B rosée 2012

En rouge le Pierre du sud 2008 montre un caractère singulier qui donne envie d’en découvrir plus. La bouche est légèrement compotée mais paradoxalement une belle tension permet de faire apparaitre un vin très léger. Des tanins encore très présents appellent à la garde.

JPEG - 136 ko
Marie Lottin du Château Bas, Coteaux d’Aix-en-Provence, en mode "ouverture de bouteille".

Domaine Fleith. 4 cuvées présentées à la dégustation. Le domaine est situé à quelques kilomètres à l’ouest de Colmar. Créé initialement en 77 le domaine est repris par Vincent Fleith. Il commence rapidement sa conversion en biodynamie et est certifié en 99. Les vins sont propres et nets. Y a pas un « poil » qui dépasse, presque sans surprise.Je regrette un peu l’absence d’une dégustation comparative sur différents terroirs ou des cuvées avec des caractères plus marqués.

JPEG - 112.9 ko
Domaine Fleith
JPEG - 167.7 ko
Un pas de porte sous des arcades, le soleil ...

Domaine la Grange aux Belles. Le domaine de 14,5 hectare en Anjou a trouvé son équilibre financier ce qui permet aux deux associés dont Julien de se consacrer exclusivement au travail sur le domaine. On sent que le commerce c’est pas leur truc : pas de site internet, pas de plaquette de présentation, pas de carte de visite. Très présent chez les cavistes parisiens, c’est pourtant la première fois que j’ai la possibilité de goûter plusieurs cuvées du domaine sur le même lieu. La Chaussée rouge 2012 (Grolleau / Gamay) est superbe et léger. Une envie subite en ce samedi matin de se mettre à table et de finir la bouteille tout en discutant un bout en se tartinant une tranche de pain grillé d’une purée de poivron/aubergine.

JPEG - 125.4 ko
La Chaussée rouge

L’Aunis était il y a une centaine d’année le cépage dominant en Anjou. Aujourd’hui il en reste très peu. La cuvée Brise d’Aunis, 60% Aunis et 40% Gamay, est l’occasion de découvrir ce cépage qui donne des vins très fins et légèrement épicés.

C’est l’associé Marc Houtin qui après avoir travaillé à Yquem souhaite faire un moelleux avec une parcelle plantée en Sauvignon blanc. le résultat est très prometteur mais ce vin n’a jamais convaincu les deux associés qui ont décidé cette année d’arracher la parcelle pour y planter un cépage différent. Pour cela, suivant la méthode Herodi, le travail des sols en vigne se fait selon les cycles végétatifs de la vigne.

JPEG - 119.7 ko
Merci 2012 (100% Sauvignon en vendange tardive)

Ils travaillent avec levures indigènes et veillent donc plus particulièrement à ne pas avoir de carence en azote dans les jus pour que les levures puissent bénéficier de conditions optimales pour se développer et prendre le pas sur les bactéries.

JPEG - 126.7 ko
Julien Bresteau, La Grande aux Belles

Château Lestignac. 4 cuvées à la dégustation. Le premier blanc à peine servi, des arômes de zeste d’orange s’échappent du verre et viennent flatter les papilles. Un véritable plaisir pour cette cuvée qui porte bien son nom : L’Ecorce 2011. Un 100% Sauvignon avec 4g de résiduel qui se fonde très bien dans ce bel équilibre.

JPEG - 116 ko
L’Ecorce 2011

Le second blanc, Les Brumes, est un moelleux 100% Sémillon. Avec ses 60g/l de sucres résiduels et une dose limitée en soufre, Mathias lors de la mise en bouteille amène le vin à 47° pour tuer les dernières levures restantes (elles meurent à 46°). Cet artifice permet d’assurer une stabilité au vin tout en limitant grandement l’apport de soufre.
Les deux rouges sont des 100% Merlot. Ils gagnent à connaitre un peu la garde, les tanins encore trop présents.

JPEG - 116.2 ko
Mathias Marquet (Château Lestignac)

Franck Rivaton. Un sourire éclatant qui vous accueille, Franck est radieux. En discutant avec lui, on se rend compte qu’il respire la zenitude. Exigeant sur son travail c’est un plaisir de discuter de ses vins avec lui. La cuvée Veilles Vignes 2010 m’a particulièrement marqué : un terroir de Gneiss, des rendements très bas (12 hecto à l’hectare).

JPEG - 123.3 ko
Franck Rivaton installé à Latour de France dans le Roussillon

Château La Haie. En Côtes de Bordeaux anciennement Côte de Blaye qui rimait avec pas cher, François Décombe sort du lot. Certifié en biodynamie depuis 2004, il présente aujourd’hui deux vins atypiques. Tout d’abord un blanc en 100% Sauvignon élevé sur lie pendant 24 mois et un rouge assemblage de 90% Merlot et 10% Cabernet Franc.

JPEG - 119.7 ko
Château La Haie en Côtes de Bordeaux
JPEG - 127.8 ko
François Décombe du Château La Haie

Domaine de Soleyana. Le domaine en appellation Bugey, région sous influence du climat rude des Alpes mais aussi de la douceur (pluvieuse) de la plaine, a été créé en 2004 par un couple qui officiait du côté obscur de la force : Marie Elianne Lelièvre, œnologue de formation mais astreinte au labo et Olivier aussi œnologue de formation mais qui œuvra plus dans des syndicats d’appellation et qui aujourd’hui à développer une activité de conseil.
Trois cuvées en présentation : Cratillaz 2008 un chardonnay qui demande à être regoûté (après 2h30 de dégustation et 24 cuvées, un break aurait été salutaire), une roussette - Arbanne et un 100% Mondeuse, Octobre. Magnifique Mondeuse qui conclue parfaitement cette matinée de dégustation. Une caractéristique du domaine qui est certifié bio depuis peu : des prix très doux dont la cuvée de Mondeuse à 13€ qui est une très belle occasion de découvrir ce cépage.

JPEG - 124.8 ko
Un effet gamme, une signature verte pour les blancs, bleue pour les rouges.
JPEG - 118.6 ko
La contre-étiquette peut se détacher en partie pour conserver les coordonnées du producteur. Très ingénieux, je suis admiratif.
JPEG - 135.2 ko
Marie-Eliane Lelièvre

Une sélection au top pour la cave, une rencontre avec un panel de vignerons de qualité et sympathiques inscrivent la Cave d’Ivry comme un incontournable de la sphère alter-vinique. Merci.

JPEG - 146.2 ko
Paco, le maître de cérémonie

Repères :

La cave d’Ivry
40 rue Marat
94200 Ivry-sur-Seine


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.