Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 7 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine de l’Arnesque, Plan de Dieu

Un 2010 sur le fruit avec de jolis tanins mais plutôt à déguster dans quelques années. Un 2009 qui se boit avec délice. Un très joli travail de Sébastien du domaine de l’Arnesque qui sait bichonner sa terre et ses vignes.


Agenda

Lous Grezes

mercredi 11 décembre 2013, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Deux Belges amoureux du vin à la tête d’un domaine au pied du mont Cévenol, mais pas des babacools sur le retour avec le Combi garé dans la cour : Luc et Trees Lybaert ont déjà fait leur vie et sont avant tout de grands amateurs de vin.

Luc Lybaert a commencé à apprécier le vin très tôt : pendant neuf mois, sa mère enceinte a parcouru les vignobles bourguignons pour déguster du vin. Son intérêt de toujours pour le vin l’a poussé à intégrer des clubs de dégustation, et même à devenir président d’une confrérie de dégustateurs à Gand. Il est allé au bout de sa logique en participant à des concours de dégustation. On est au début des années 1990 : la grande époque des vins parkerisés. Lassé par l’uniformisation du groupe il se tourne vers la dégustation des vins de vignerons qui produisent en bio, en biodynamie ou naturel. Il trouve les dégustations plus riches, plus vivantes, le vin évoluant dans le verre. Menant en parallèle une activité de journaliste du vin, il tisse des contacts parmi les grands producteurs.

Enfant, Luc a passé ses vacances avec ses parents dans la région du mont Cévenol. Quand il se marie avec Trees, il y retourne tout naturellement pour la lui faire découvrir. Le couple y acquiert une propriété. En 2003, on lui offre d’acheter des vignes. Avec ses connaissances, Luc se rend compte de suite que ces 14 hectares sont sur un terroir d’exception. Le raisin étant livré à la coopérative, le domaine est donc à créer et Lionel Pourquier, du domaine Camp Galhan, les aide. Le chai est installé dans les caves de Château Chirac à Bagard, un domaine qui ne fonctionne plus depuis une vingtaine d’années. Tout est remis à neuf. Des cuves inox sont installées entre les cuves béton du château.

« Chaque année, les vignes sont devenues de plus en plus pures et le vin aussi. Les vignes sont maintenant pleines de vie, alors qu’avant c’était plutôt un sol lunaire. »

Dès l’achat, plus aucun traitement n’est fait dans la vigne. Il faut attendre 2005 pour qu’au chai aussi plus aucun intrant ne soit utilisé lors de la vinification. « Chaque année, les vignes sont devenues de plus en plus pures et le vin aussi. Les vignes sont maintenant pleines de vie, alors qu’avant c’était plutôt un sol lunaire. » Si au début la concurrence pour l’eau a été forte, avec une perte de rendement, un équilibre s’est ensuite établi, avec une verticalisation des racines. Parallèlement, les vignes sont devenues plus fortes, leur permettant sur certains millésimes de se passer de cuivre. Quand on lui demande pourquoi le domaine n’est pas certifié bio, Luc répond : « On a déjà assez d’administratif à gérer, je n’ai pas envie d’en rajouter afin d’entrer dans un réseau à la mode. Mieux vaudrait contrôler les gens qui travaillent en chimie et pas ceux qui travaillent le plus naturellement possible. Car quand tu veux faire du vin sans soufre, pour que cela marche la conduite de la vigne doit être la plus naturelle possible. » Quant à la biodynamie, elle n’est pas à l’ordre du jour ; le couple vit encore en Belgique alors que la biodynamie demande une présence constante sur le domaine. Trees est sur la propriété un peu plus de six mois par an, tandis que Luc n’y passe que trois mois. Avec ce rythme de vie, leur philosophie est plutôt d’intervenir le moins possible en vigne : « On fait simplement attention à ce que les raisins aient un bon état sanitaire et que les grappes soient isolées avec une vendange en vert sévère. »

À la cave, le travail est réalisé sans intrant et sans soufre dans la plupart des cas mais demande une surveillance constante lors des vinifications. Les élevages de parfois trois ans sont faits soit en barriques, soit en cuves inox. « Quand une barrique fait trop de volatile, mais c’est assez rare, on soutire, on met une tablette de 5 g de soufre pour plus de 200 litres. Et ce n’est qu’une barrique pour un assemblage de dix barriques. » Le vin n’est ni collé, ni filtré avant la mise. Comme il n’est pas soutiré pendant l’élevage, les six premiers mois en bouteille peuvent donner un vin nerveux ou réduit à l’ouverture. « Je dis toujours à mes clients : n’hésitez pas à carafer, 15 minutes suffisent. »

Tandis que Trees se consacre entièrement au domaine, Luc continue en Belgique une activité de manuthérapeute, partageant son temps entre Ribaude et Gand. Quand Trees tombe gravement malade, cela remet en cause cette organisation. Luc se consacre beaucoup plus au domaine mais ils se trouvent dans l’obligation de vendre la vendange 2009. Aucun vin ne sera produit par le domaine sur ce millésime. Les anciens vendangeurs se mobilisent et viennent les aider bénévolement, un prestataire de service assure le travail dans les vignes, ce qui permet d’envisager les choses sereinement à partir de la vendange 2011.

JPEG - 75.8 ko
Luc Lybaert (Domaine Lous Grezes)

Repères :

Domaine Lous Grezes
950, route des Deux-Villages
30720 Ribaute-les-Tavernes
Tél. : 04 66 92 00 41 / 06 84 69 37 75
nature@lousgrezes.com
www.lousgrezes.com

  • Surfaces exploitées : 9 hectares.
  • Cépages : Alicante, grenache, syrah, carignan, cabernet sauvignon.
  • Cuvées : Les Elles, Grandiose Grenache, Grandiose Alicante, Yu Wei Wun 2008 (en l’honneur de la femme décédée de l’artiste ayant fait les étiquettes), Château Chapeau, Le Lous, Treesor, Alicia, Alibi, D&D (Destiny car ils ont eu du cabernet et n’en voulaient pas, Désir, car l’expression du cabernet s’est avérée superbe). Et des cuvées plus confidentielles comme Rebel (un vin de lie), Baiser sucrée (liquoreux de grenache), Vendanges tardives etc ...
  • Prix : de 9 à 16 €.

Le choix de Septime & Baraou
Alicia, avant tout pour l’alicante. Un cépage difficile à travailler mais qui sait donner un véritable plaisir même si la finale est astringente.

Pour commander :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.