Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 9 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Domaine du Trapadis

lundi 10 février 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Helen Durand est un jeune vigneron trentenaire qui a déjà acquis vingt ans d’expérience dans les vignes et le chai du domaine familial.

En 1942, le mariage des grands-parents maternels d’Helen a réuni deux familles mais aussi deux domaines qui n’en firent désormais plus qu’un. Les années 1950 assistèrent à la construction de la cave. L’exploitation fut nommée domaine du Trapadis, du nom d’une galerie souterraine dans la parcelle de grenache replantée en 1922 et située à côté de la cave, où naît la source qui alimente le hameau.

Avec les années 1970, le film familial voit Michèle Charavin et son époux Robert Durand reprendre l’exploitation. Ils bazardent la totalité de la récolte en vrac à des négociants locaux et étrangers. En 1990, changement radical, leur fils, Helen Durand alors âgé de seize ans, commercialise ses premières bouteilles. Il décroche un brevet de technicien agricole en viticulture-œnologie puis se perfectionne avec son stage d’installation au Château de Beaucastel.

En 1996, Helen Durand devient exploitant du domaine du Trapadis, à Rasteau, village des Côtes-du-Rhône classé « cru » depuis le 25 novembre 2010. Le domaine couvre plusieurs appellations sur un total de 33 hectares et Helen travaille toujours sous le regard protecteur de sa maman. C’est aussi un professionnel apprécié par bien des vignerons et lui-même n’hésite pas à promouvoir les vins de ses collègues de diverses régions.

Certifié Ecocert pour l’agriculture biologique depuis 2010, le domaine a toujours bénéficié du travail dans le respect de la plante et du sol, sans produits de synthèse ni produits résiduaires. L’intérêt est de favoriser l’écosystème de chaque parcelle pour un meilleur équilibre biologique de la vigne. Cet écosystème est optimisé par la faune et la flore naturelles et dynamise la vie microbienne des sols. Il s’agit d’augmenter le système racinaire en profondeur et, par conséquent, les réserves de la vigne, afin de bénéficier d’une meilleure résistance aux attaques extérieures pour une meilleure expression du terroir.

« Le vin est une photographie d’un environnement, d’un climat et d’un terroir, à un moment donné, où l’esprit et la main de l’homme déterminent la qualité du tirage. »

La récolte à maturité optimale est manuelle, elle est soigneusement triée. Le but est de récolter des raisins sains et mûrs avec un équilibre parfait entre l’acidité et la richesse en sucre. Dans la cave, c’est une infusion douce qui est pratiquée plutôt qu’une recherche de l’extraction, cela afin de conserver à chaque cuvée la meilleure expression de ses origines. « Le vin est une photographie d’un environnement, d’un climat et d’un terroir, à un moment donné, où l’esprit et la main de l’homme déterminent la qualité du tirage. » Ainsi résume Helen pour définir son approche du vin.

Les choix faits dans les vignes et dans le chai ont une incidence sur le vin obtenu. Ils visent ici à conduire à des vins intenses, fins, équilibrés et élégants, qui doivent aussi rester des boissons digestes et buvables tout au long de leur vie. Helen déguste avec sensibilité mais son jugement est toujours tranché et son fameux « Ça c’est bon, ça ! » est un gage de qualité bien plus fiable que toute médaille.

Plus à l’aise dans son vignoble ou dans son chai que dans les salons, c’est un véritable amoureux des terroirs et c’est certainement pourquoi il arrive si bien à exprimer dans ses vins la fameuse minéralité dont tout le monde parle.

JPEG - 116.2 ko
Helen Durand du domaine du Trapadis.

Repères :

Domaine de Trapadis
84110 Rasteau
Tel : 04 90 46 11 20
hd@domainedutrapadis.com
http://www.domainedutrapadis.com/

  • Surfaces : 24 hectares en Rasteau, 5,5 ha en Roaix, 3,5 ha en Cairanne.
  • Cépages : Rouges : grenache (65%), carignan (15%), mourvèdre (10%), cinsault (5%). Les derniers 5% sont en blanc : grenache, clairette.
  • Cuvées : Rouges : Esprit, Côtes-du-Rhône, Côtes-du-Rhône-Villages (Cairanne et Rasteau), Les Adrès (Rasteau), Harys (Rasteau), Vin doux naturel (rouge muté, Rasteau), Les Ponchonnières (vendange tardive). Blanc : Côtes-du-Rhône. Rosé : Côtes-du-Rhône.
  • Prix : de 4,80 à 21,60 € (60 € pour la vendange tardive de grenache noir).

Le choix de Septime
Les Adrès, qu’il faudra attendre une dizaine d’années avant d’apprécier.

Le choix de Baraou
Les Ponchonnières, pour les souvenirs liés aux dégustations partagées de ce pur nectar.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.