Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 20 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine Chahut et prodiges, Coup de canon 2008

Un beau travail fait sur ce vin facile à boire.


Agenda

Domaine des Roches neuves

jeudi 2 janvier 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Les vins de Thierry Germain, perfectionniste dans son travail, sont à son image : vifs et droits.

Thierry Germain s’est installé en 1992 à Varrains, près de Saumur. Mais s’il est une figure appréciée de vigneron de Saumur, il reste girondin dans l’âme. Fils et frère de négociants bordelais (famille dans l’univers du vin depuis six générations), il n’avait que vingt-quatre ans lorsqu’il a repris le domaine des Roches neuves, après avoir revendu sa petite entreprise de négoce. Ce passionné de golf a géré son ascension comme on gère un parcours : en choisissant les bons outils et les meilleures options, en limitant les risques, et en n’oubliant pas le plaisir de l’environnement qui enserre ses vignes.

Féru d’art et de littérature, Thierry assure qu’il en puise de l’inspiration et de l’énergie pour sa philosophie du vin. Si ses vins étaient des peintures, elles ont connu deux grandes périodes. Fortement inspiré à ses débuts par Gérard Gauby, il oriente les premières années ses vins vers la puissance de l’extraction puis vers toujours plus de finesse, de tension et d’expression. Une force personnelle : il a décrété prendre toujours plus de risques pour sauver l’originalité de ses vins et ne pas se laisser intimider par la standardisation mondialisée des goûts.

En général, 6 hectares sont consacrés à la cuvée Terres chaudes, 4 autres à celle baptisée La Marginale. 9,80 ha se réservent pour la cuvée Domaine, un pitchoun 0,20 ha fait la précieuse cuvée Franc de pied et les 2,50 ha de chenin se retrouvent dans L’Insolite. C’est par la biodynamie que le Girondin de Saumur a changé son regard et c’est par des choix techniques qu’il consolide ses actions.

En deux décennies, il a réanimé et vivifié ce qui était un tas de cailloux et de ronces. La biodynamie lui a permis de redonner vie aux sols et fortifier les plants. Son objectif reste inchangé depuis le début : vendanger de beaux raisins sans lesquels la vinification, même la plus interventionniste, ne peut produire de bons vins. Thierry Germain est reconnu comme l’un des meilleurs de la région, sans cultiver d’arrogance, et il contribue à redorer l’image des vins de Saumur.

« Je reste convaincu que nous ne pouvons réaliser une grande bouteille qu’avec la passion de toute une équipe réunie autour d’un but et d’une philosophie bien précise. »

Ce vigneron théorise son influence sur la production des vignes comme un accompagnement. Les vignes ne sont plus rognées, elles sont éclaircies pour ne laisser que quatre à six grappes par pied. Les vendanges sont réalisées en deux passages, à l’aide de caissettes et avec un tri rigoureux. Récoltés, les raisins sont pressés et vinifiés suivant les mêmes principes « naturels », et le moins d’interventions possibles pour ne pas altérer le fruit, ni l’effet millésime.

Le dernier gros investissement de ce vigneron perfectionniste porte sur une chaîne d’embouteillage qui permet de nettoyer et sécher chaque bouteille, d’assurer un bouchage parfait et de réduire considérablement les risques de contamination grâce à un environnement aseptique (ce qui permet de limiter significativement la dose de soufre ajouté à la mise).

Il a fait le choix de limiter ses exportations à environ 30 % de son activité, pour rester concentré sur le marché français, avec des petits et moyens distributeurs. « Je reste convaincu que nous ne pouvons réaliser une grande bouteille qu’avec la passion de toute une équipe réunie autour d’un but et d’une philosophie bien précise » dit-il, presque comme un chef de guerre. Il est vrai que le travail de Michel Chevré, le chef de culture et fidèle collaborateur (qui produit aussi son propre saumur, Les Écotards, sur 2 ha), n’est pas étranger à la réussite de Thierry Germain.

JPEG - 98.9 ko
Thierry Germain du Domaine des Roches Neuves (Saumur Champigny).

Repères :

Domaine des Roches neuves
56, boulevard Saint-Vincent
49400 Varrains
Tél. : 02 41 52 94 02
thierry-germain@wanadoo.fr
www.rochesneuves.com

  • Surfaces : 22,5 hectares pour le domaine des Roches neuves, dont 20 ha de cabernet franc en appellation Saumur-Champigny pour le rouge et 2,50 ha de chenin en saumur pour le blanc. Plus un clos exploité depuis quatre ans pour la cuvée Bulles de roche (saumur brut) composée à 90% de chenin, 5% de chardonnay et 5% de cabernet franc.
  • Cépages : cabernet franc et chenin.
  • Cuvées : Domaine (cuvée « générique »), Terres chaudes, Franc de pied, La Marginale, L’Insolite, Bulles de roche.
  • Prix : de 11 à 30 €.

Le choix de Septime
L’insolite, superbe cuvée de blanc qui porte très mal son nom : L’Extraordinaire aurait été plus approprié.

Le choix de Baraou
Franc de pied, cuvée récente de très petite quantité (900 bouteilles pour le 2010), dont l’expression du fruit est magnifique.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin sur le site de François Bourin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.