Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 15 visiteurs sur le site !
Focus

Clos Romain, Phidias 2009

Vinifié en amphore. Très fruité et sucré presque compoté. Une belle réussite. Très agréable à boire de suite.


Agenda

Domaine Marie et Vincent Tricot

jeudi 16 janvier 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Au début des années 2000, Vincent Tricot a la chance de pouvoir reprendre, avec sa femme Marie, un domaine précurseur en agriculture biologique.

Vincent est originaire de la région d’Anjou, ses parents commerçants habitaient à côté du village de Savennières. À vingt ans, il fait les vendanges dans le Beaujolais chez des amis de la famille. Le métier de la vigne lui plaît instantanément et il s’improvise ouvrier à la tâche. Il intègre un BTS viti-oeno en alternance et travaille chez Guy Cotton dont le frère, Patrick, lui fait découvrir les vins sans soufre. Alors qu’il suit une formation de caviste, il se laisse séduire par la démarche et le goût des vins de Marcel Lapierre.

Il rencontre Marie et tous les deux mettent le cap sur le Chili, où ils ont l’occasion de faire du vin blanc et de se frotter à d’autres méthodes de travail. Ils sont surpris de la cohabitation entre des productions très industrialisées et d’autres traditionnelles. Sur le domaine où ils travaillent, il y a encore des chevaux. Pour être refroidi, le vin passe dans des canalisations plongées dans l’eau de la rivière. On assèche à la sciure de bois, on réchauffe le vin avec des braises.

L’ancien propriétaire, Claude Prugnard, a essayé une seule fois un désherbant. À la vue du résultat il s’en est voulu et n’a plus jamais recommencé.

À son retour, des images plein la tête, Vincent intègre un domaine de 120 hectares, situé dans les Costières-de-Nîmes. Il y oeuvre sous les directives d’oenologues qui lui imposent une extraction à outrance. Au bout d’un an, lassé, il saisit l’opportunité de reprendre un domaine en Auvergne, en agriculture biologique depuis 1971. On peut y vinifier sans levurage, puisqu’il produit des raisins sains. L’ancien propriétaire, Claude Prugnard, a essayé une seule fois un désherbant. À la vue du résultat il s’en est voulu et n’a plus jamais recommencé. Vincent effectue un stage d’installation, ce qui assure une transmission en douceur.

Le couple achète le domaine en 2003. L’encépagement est en majorité du gamay d’Auvergne, différent de celui du Beaujolais, non pas sur le goût mais la grappe plus aérée permet une maturation plus longue et les moûts sont plus acides. Vincent travaille la vigne à l’aide d’un chenillard : cet engin passe partout et ne tasse pas les sols. Les vendanges sont manuelles, en caisses. Pas de levurage en cave, la fermentation est dans la plupart des cas une macération carbonique en anaérobie ; parfois, certaines cuves nécessitent des pigeages. L’élevage long se fait en fût ou en foudre ; les cuvées dont l’élevage est plus court passent en cuve.

Dès le départ, Vincent élabore certaines cuvées sans soufre. Pour les autres, il limite l’apport, par exemple le pinot noir est soufré très légèrement sur la moitié de la vendange pour éviter la casse en bouteille. Très méticuleux dans son travail, il considère le soufre « comme un outil de dernière minute en cas de problème, mais je préfère ne pas du tout en utiliser ». Par souci de continuité, il présente chaque année ses vins à l’agrément AOC. En 2007, tous ses vins sont refusés. Il décide de ne pas les représenter et dès lors, il les sort en Vin de table de France.

Travailler dans une aire d’appellation qui n’a pas le vent en poupe nécessite de toujours contrôler ses coûts au plus juste. La vente directe est privilégiée, avec l’ouverture d’un caveau ; les déplacements professionnels sont limités. Sans véritable concurrence locale, la clientèle des alentours et les touristes de passage absorbent une grande partie de la production, qui s’élève à 15 000-20 000 bouteilles.


Repères :

Cave Tricot
63670 Orcet
Tél. : 04 73 77 70 67
tricotvincent@hotmail.com

  • Surfaces : : 4,5 hectares.
  • Cépages : gamay d’Auvergne, pinot noir et chardonnay.
  • Cuvées : Escargot, Petites fleurs, Marcottes, Milans, Trois bonhommes, Jour de fête (pétillant naturel rosé de gamay).
  • Prix : de 5,50 à 7,50 €.

Le choix de Septime & Baraou
Jour de fête, une cuvée de gamay rosé qui pétille naturellement et fait danser les fêtards.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin sur le site de François Bourin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.