Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 9 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Clos des Camuzeilles

vendredi 10 janvier 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Un vigneron qui cultive sa liberté.

Laurent Tibes est un enfant du pays. En 1999, il a fait le grand saut dans le paysage viticole avec la ferme intention d’élaborer « des vins qui respecteraient les sols et la vie » et ce, dès son premier millésime (2000). Au coeur des Corbières il travaille manuellement ses vignes.

Le domaine du Clos des Camuzeilles réunit des vignes dont l’âge moyen dépasse la cinquantaine d’années sur un peu plus de 8 hectares de parcelles en coteaux. Dans le massif des Corbières, sur des sols en majorité schisteux, avec des pentes qui ne permettent pas la mécanisation, Laurent Tibes travaille en compagnie de ses deux ânes qui participent au désherbage et au nettoyage.

La taille limitée du domaine permet des choix radicaux dans le but de poursuivre les objectifs qualitatifs du vigneron, sans pour autant rechercher une certification. Le travail de Laurent est conduit par une volonté de produire respectueusement, allégé de contraintes administratives trop lourdes. Il ne souhaite pas non plus travailler en suivant des règles dogmatiques et il trace sa voie en respectant le terroir et la vie.

Finalement, c’est en 2006 qu’il s’engage dans la certification de son exploitation en agriculture biologique et l’obtient par Ecocert en 2009. Le diable est toujours dans les détails : cette certification va être suspendue à cause d’un achat de 50 ares de vignes de carignan âgées de 80 ans mais non certifiées bio et qu’il va falloir convertir sur les trois années à venir.

Laurent a planté 1,5 hectare de syrah qui ne pousse pas trop faute d’eau car la pluviométrie est très faible depuis quelque temps. Alors se pose une question : faudra-t-il arroser ? Ce choix va s’imposer pour d’autres pieds car il veut parvenir à des vins équilibrés, mais pour cela il lui faut contrer l’effet de concentration lié au manque d’eau. Or, cette pratique est rigoureusement interdite en AOC. Qu’importe. Laurent fait classer ses derniers millésimes en Vin de table de France, il peut donc envisager l’arrosage pour sauver la qualité de ses vins (pourtant issus de vignes majoritairement bien exposées pour garder de la fraîcheur mais cela ne suffit plus).

Il n’y a pas vraiment de volonté marquée chez les Français pour acheter des vins respectueux de l’environnement et de la matière.

Dans la logique du vigneron, la qualité des raisins récoltés est la priorité. Les pieds sont donc cultivés en ce sens et la vendange (manuelle) est réalisée de façon à ne pas altérer les qualités des fruits apportés au chai.

La vinification est adaptée au millésime et Laurent limite les extractions pour rechercher le meilleur équilibre dans les vins qui vont naître. Pour cela il effectue des pigeages afin d’immerger le chapeau, mais très rarement de remontage. Suit un élevage en fûts de 500 litres (ayant déjà contenu plusieurs vins) pendant 12 à 30 mois pour un tiers environ des cuvées La Grangette et L’Embuse.

Les vins du domaine privilégient la finesse et l’expression du fruit dans l’intensité des arômes et des saveurs. Grâce à sa bonne fortune à l’export, mais après quelques sérieux doutes sur son avenir, Laurent Tibes poursuit son chemin. Il constate l’évolution des pratiques vers des démarches plus propres mais remarque, un peu sombre, un peu grinçant : « Il n’y a pas vraiment de volonté marquée chez les Français pour acheter des vins respectueux de l’environnement et de la matière. » Gageons que la qualité de ses vins le fera lui-même mentir.


Repères :

Clos des Camuzeilles
26, quai de la Berre
11360 Cascastel-des-Corbières
Tél. : 04 68 45 86 75
06 07 05 05 10
camuzeilles@yahoo.fr

  • Surfaces : un total légèrement supérieur à 8 hectares dont environ 2,5 ha de
    carignan, 1,5 ha de syrah et 2 ha de grenache noir, pour les rouges. Un peu plus de
    1 ha de grenache blanc et gris mélangés, environ 1 ha de muscat d’Alexandrie et 0,5 ha de terret blanc pour les blancs.
  • Cépages : carignan, syrah, grenache noir, grenache blanc, grenache gris, terret blanc, muscat d’Alexandrie.
  • Cuvées : Muscat de Rivesaltes, L’Embuse, La Grangette, Les Camuzeilles (Fitou), Carignan.
  • Prix : de 10,50 (pour les 50 cl du muscat) à 35 €.

Le choix de Septime & Baraou
L’Embuse, une cuvée complexe, à laisser vieillir.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin sur le site de François Bourin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.