Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 18 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine de l’Arnesque, Plan de Dieu

Un 2010 sur le fruit avec de jolis tanins mais plutôt à déguster dans quelques années. Un 2009 qui se boit avec délice. Un très joli travail de Sébastien du domaine de l’Arnesque qui sait bichonner sa terre et ses vignes.


Agenda

Château Le Queyroux - DLC

mercredi 27 novembre 2013, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Dominique Léandre-Chevalier (DLC) est surnommé « l’homme cheval ». Une partie du travail à la vigne se fait avec l’aide d’un percheron.

En dépit de son origine – une lignée de vignerons remontant à 1895 – Dominique Léandre-Chevalier choisit à l’adolescence de rejoindre les Compagnons et de faire son tour de France. Il se forme au staff et à la décoration d’intérieur, mais il apprend aussi, dit-il avec fierté, l’amour du travail bien fait, qui ne le quittera plus.

Son père s’éteint en 1985. Tout en souhaitant rester à Lyon, où il vit et travaille, il reprend le domaine, aidé par sa soeur et un couple. À la tête d’une exploitation de 12 hectares, il veut réaliser un travail de qualité, tel un artisan, faire s’exprimer au mieux les cépages et les terroirs, sublimer les arômes et obtenir de beaux tanins. En 1990, il décide de ne conserver qu’un peu plus d’un hectare de vignes, composé de sept parcelles qu’il a minutieusement sélectionnées et disséminées autour du village d’Anglade. Le domaine est situé à une encablure de Pauillac, sur la rive nord de la Gironde. L’appellation n’a pas la notoriété de son voisin d’en face, mais son terroir n’a rien à lui envier.

La particularité du domaine réside dans son mode de plantation. Si la surface exploitée a été réduite, sa densité a été augmentée, atteignant parfois 11 111 pieds par hectare (contre 3 000 à 5 000, en moyenne, dans la région). En 2006, le petit verdot va jusqu’à 33 333 pieds par hectare, et Dominique a pu commercialiser, après des années d’efforts, une première cuvée de 144 bouteilles. On retrouve la patte du Compagnon, un véritable travail d’orfèvre. Les plants de petit verdot sont préphylloxériques, francs de pied, plantés en cercle, et – surtout – déplacés chaque année de 30 cm. Pour ce faire, il a puisé dans le passé familial de pépiniériste et de vigneron. Un système de plantation hors norme, unique en France, en terrain sableux et humide, conditions que n’aime pas le phylloxéra. Une telle densité a pour but de limiter à deux le nombre de grappes par pied et d’en extraire ainsi le meilleur. Les cépages, le type de porte-greffe, l’orientation des tuteurs et de la vigne sont pris en compte lors de la plantation. Le cheval est omniprésent, afin de ne pas tasser la terre lors des travaux en vigne. Si la mécanisation est nécessaire, elle est utilisée au mieux pour limiter les passages. Sans se prévaloir « bio », le travail et l’attention portée à la vigne comptent avant tout. Au chai, le raisin est entièrement égrappé et trié une seconde fois, grain par grain. Lors de la vinification, le vin n’est ni levuré, ni chaptalisé. L’apport de soufre, minime, survient uniquement à la mise.

Les vins produits sont étonnants de fraîcheur et de profondeur. Ils reflètent un travail de grande qualité

Les vins produits sont étonnants de fraîcheur et de profondeur. Ils reflètent un travail de grande qualité. Son 100 % P’tit verre d’eau est un vin magnifique sur un cépage traditionnellement dur à travailler, qui ne vient que compléter les assemblages, souvent à hauteur de 5 %. Dominique arrive à donner à ce cépage ses lettres de noblesse. Les vins de l’AOC devant forcément être issus d’assemblage, son 100 % P’tit verre d’eau est en Vin de table (Vin de France).

Homme de tous les projets, il vient de mettre en bouteille deux cuvées 100 % merlot issues du même terroir : l’une vient d’une parcelle plantée à une densité de 33 000 pieds à l’hectare et l’autre à 11 000 pieds. Les deux cuvées sont vendues en coffret et il est demandé à l’acheteur de faire une dégustation comparative. Le projet a suscité l’intérêt de la chambre d’agriculture et de l’INRA.

Le domaine, qui comprend une bâtisse du XIXe siècle, propose des chambres d’hôtes.

JPEG - 114.1 ko
Le Queyroux
Dominique Léandre-Chevalier issu du compagnonnage à la recherche de la perfection. Artiste fou pour certains, artisan hors pair pour d’autres.

Repères :

SCEA Léandre-Chevalier
1, route des Lamberts
Coulon
33390 Anglade
Tél. : 05 57 64 46 54 / 06 26 86 74 76
chateau.lequeyroux@hubwine.com
www.lhommecheval.com

  • Surfaces : 3 hectares en appellation Blaye-Côtes-de-Bordeaux.
  • Cépages : Merlot, cabernet franc, petit verdot.
  • Cuvées : Le Queyroux, Le Joyau, L’Homme cheval, M… l’enchanteur, C… que du bonheur, 100% ProVocateur.
  • Prix : de 15 à 75 €.

Sa bonne adresse
La Bergerie du marais - Delottier France et Thierry
La Montagne, 33390 Anglade
Tél : (+33) (0)5 57 64 40 74
Table paysanne (réservation 24h avant)

Le choix de Septime & Baraou
100 % P’tit verre d’eau (ProVocateur), une cuvée à dominante petit verdot pour une bouteille relativement onéreuse, mais qui donne à goûter le meilleur sur le petit verdot.


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.