Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 18 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Bû du côté des vignes : rencontre entre passionnés et vignerons

lundi 30 mars 2009, par Monsieur Septime

Alors que les vignerons indépendants faisaient salle comble Porte de Champeret, quelques irréductibles dégustateurs se retrouvèrent autour de vignerons de talent lors d’une journée de dégustation organisée à l’initiative de Laurent Baraou de Baraou & Associés.

Se définissant lui même comme "artisan caviste rural exerçant un commerce équitable des bons vins issus du travail de vignerons paysans dans le but de procurer du plaisir en les buvant", son catalogue recèle de vins faits par des vignerons riches de passion au travail souvent impeccable. Samedi 28 mars, c’est donc 8 de ses vignerons qui proposaient à la dégustation une partie de leur production.

Pour le profane, Bû c’est loin de partout et même quelque soit l’endroit d’où vous partez, donc il faut une certaine détermination pour s’y rendre.

JPEG - 91.4 ko
Bû et sa zone d’activité. Y a pas intérêt à tomber en panne d’essence, sinon c’est un grand moment de solitude.

Mais qualité du travail du vin et convivialité assurent le succès de ses rencontres qui en sont à leur 4ième édition.

JPEG - 90.2 ko
Dégustation web 2.0 : Stéphane Vilette du forum Buveurs d’etiquette et Gildas qui anime un blog de référence, commentaires de dégustation du Cercle de Maigremont

Le parcours de dégustation commence par le Château du Bloy (Montravel/Bergerac). En présentation un superbe Montravel blanc sec. L’assemblage est fait en égale proportion de Sauvignon, Muscadelle et Semillon. Un nez fruité à souhait et un gras en bouche qui n’est pas pour me déplaire surtout quand le prix est très modique (5,50 €).

JPEG - 95.5 ko
Bertrand Lepoittevin-Dubost, Château du Bloy (Bergerac/Montravel)

Sébastien Riffault déjà rencontré à Buvons Nature propose trois Sancerre blanc (100% Sauvignon) et un Sancerre rouge (100% Pinot noir). Les noms des cuvées sont en lituanien et tirent leur nom soit de leur robe, soit des caractéristiques du terroir :

  • Akméniné : fait de pierre
  • Auksinis : doré
  • Skeveldra : éclat de pierre
  • Raudonas : rouge

Ma préférence va au Skeveldra 2007 qui a une minéralité marquée avec une salinité, qui ne serait ce qu’au nez titillait déjà mes papilles.

JPEG - 80.8 ko
Sébastien Riffault, des blancs non soufrés (Sancerre).
JPEG - 67.1 ko
Raudonas 2007, Sancerre rouge. 10 jours de macération carbonique

Patrick Grisard, Château Cornélie propose son premier millésime 2005 mais aussi 2006, 2007 et 2008. Difficile de se faire un avis tant les vins sont différents dans leur expression. Le 2005 correspond à la reprise de l’exploitation où la vigne pissait le vin à 175 hecto/ha. 2007 a été mis en bouteille le 16 mars dernier et semble avoir encore besoin de repos. Il proposait aussi à la dégustation le 2008 brut de cuve avec une malo non faîte. Globalement des vins à des prix très raisonnables dont l’assemblage Merlot / Cabernet Sauvignon en font des vins élégants agréables à boire de suite.

JPEG - 107.3 ko
Patrick Grisard, Château Cornélie (Haut Médoc)
JPEG - 68.3 ko
Amabilis Vinea 2006, 76% Merlot et 24% Cabernet Sauvignon

Pierre Bernault de Château Beauséjour est un personnage passionnant. Il exploite un domaine de façon qualitative là où il pourrait se contenter de faire du vin. Le 2006 (95% de Merlot) a un nez étonnant, une odeur de résine qui m’évoque le pin et une brouette de souvenirs d’enfance. L’arôme serait la résine de cèdre. La vigne montre là le mimétisme dont elle peut faire preuve et ce pour cette unique millésime.

JPEG - 65.8 ko
B de Bû, la cuvée du patron. Second vin de Beauséjour.
JPEG - 62 ko
Château Beauséjour 2006

Pierre Bernault possède sur son domaine des pieds d’une variété rare de Merlot. Le propriétaire du Château d’Ausonne finance la sauvegarde de ce patrimoine. En plus de la multiplication, des essais sont menés sur des terroirs différents pour en étudier l’expression. C’est la cuvée 1901 de Château Beauséjour ; 1901 car l’essentiel des 3 ha a été planté cette année là.

JPEG - 74.1 ko
Pierre Bernault, Château Beauséjour (Montagne Saint Emilion)
La suite

Repères :

françois17,  le 2 novembre 2009 : Bû du côté des vignes : rencontre entre passionnés et vignerons

1. Tailler toutes les tailles et conserver une architecture du pied pour un meilleur équilibre, une vie sanitaire mieux assuré, un travail moins pénible et un aspect respectueux du plant de vigne. Maîtriser le rendement et la qualité en fonction du terroir et de la vigueur du cep.
La devise du vigneron ;
Rester détaché, objectif et guidé par ses valeurs intérieures les plus profondes plutôt que par les circonstances extérieures, donne naissance à une coopération subtile, celle de la sagesse et de l’art .
http://www.multijobsagri.onlc.fr


Répondre a ce message
Baraou,  le 1er avril 2009 : Bû du côté des vignes : rencontre entre passionnés et vignerons

Bû n’est pas si loin (1 petite heure de voiture du periph parisien) mais c’est un peu isolé (avec toutefois une pompe à essence à 100 mètres de notre entrepôt)...
C’est donc tout à ton honneur de venir nous voir, et au crédit des vignerons de participer.
Il y a cinquante ans, un marchand de vins livré Paris quotidiennement depuis Bû. Nous ne livrons la capitale qu’une fois pas semaine...
Au plaisir,
Laurent Baraou


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.