Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 22 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Alain Chabanon

samedi 8 février 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Alain Chabanon est sensible à des vins élégants et de caractère. Comme lui.

Les 17 hectares du domaine sont situés sur les villages de Montpeyroux, Jonquières et Lagamas. Ce terroir aride et caillouteux, situé au pied du plateau calcaire du Larzac, est soumis au vent, à la pluie, au soleil et au gel ; il est travaillé pour produire du vin depuis l’ère romaine.

Alain Chabanon, lui, est originaire de l’Aubrac ; il possède un franc-parler qui lui vaut une certaine incompréhension des médias français spécialisés. C’est un rebelle, il n’est jamais allé valider son diplôme d’oenologue car l’école n’appréciait pas qu’il travaille déjà sur son propre domaine et le revendique comme stage professionnel. Depuis, il expérimente. Avec bonheur. Il s’est forgé une religion toute personnelle de la vigne, découvrant que la pratique est parfois opposée à la théorie, autant au milieu des ceps (en acceptant certaines maladies ou certains parasites qui ne nuisent pas à la qualité mais uniquement au rendement) que dans le chai (comportement des levures, contrôle des températures).

Il a acheté ses premières vignes en 1990 et a réalisé sa première vendange deux ans plus tard. Mais avant de s’installer au domaine de Font-Caude (nom du domaine à l’époque), il avait travaillé pour Alain Brumont (Madiran) et en Corse où il a découvert le vermentino (cépage qu’il plante ensuite sur son propre domaine, auquel on donne généralement le nom de rolle dans sa version continentale).

C’est une sorte de vigneron collaboratif : il élabore ses cuvées pour qu’elles expriment finesse et élégance et s’appuie sur les réactions des dégustateurs et de ses partenaires commerciaux plus que sur les agréments de l’AOC. Ainsi, il n’y a plus que deux de ses cuvées qui sont classées en Coteaux du Languedoc, le reste étant estampillé Vin de France.

Cet homme au caractère disons « entier », travaille en agriculture biologique certifiée depuis ses débuts, et s’est orienté progressivement vers la biodynamie. Il laboure ses sols, ne nourrit pas ses vignes depuis douze ans (aucun apport d’engrais), car il souhaite une expression minérale « de sol » et non une expression minérale « de compost ».

Une vinification, ça se fait avec l’observation et par les sens du vigneron.

« Une vinification, ça se fait avec l’observation et par les sens du vigneron », assure-t-il. Pour vinifier, il se fie à la qualité de la récolte et aux levures des raisins, ses vinifications sont longues et pendant soixante jours après les vendanges, il veille encore. Ne possédant pas de groupe de froid (généralement considéré comme indispensable dans la région), il prend donc le risque de laisser le millésime décider de la température de fermentation en fonction du temps de l’arrière-saison. L’effet millésime ainsi souligné est donc revendiqué dans ses cuvées !

Il a aussi engagé une vinification dans des oeufs en béton pour une nouvelle cuvée au volume très limité (Saut de Côte, du nom francisé d’une de ses vignes) dont le 2007, premier millésime, est en bouteille mais pas encore commercialisé au moment où nous écrivons (mais certainement quand vous lirez ces lignes). « Ça me plaît de passer à côté, de la voir, de la toucher, mais je n’ai pas assez de recul. » Comme s’il chérissait une couvée exceptionnelle.

JPEG - 97.9 ko
Alain Chabanon

Repères :

Domaine Alain Chabanon
Chemin de Saint-Etienne
34150 Lagamas
Tél. : 04 67 57 84 64
alainchabanon@free.fr
www.domainechabanon.com

  • Surfaces : 17 hectares.
  • Cépages : : Rouges : mourvèdre, carignan, grenache, merlot, syrah. Blancs : chenin et vermentino.
  • Cuvées : Rouges : Le Petit Merle aux alouettes, Campredon, Le Merle aux alouettes, L’Esprit de Font-Caude, Les Boissières, Saut de Côte. Rosé : Rosé Trémier. Blancs : Trelans, Le Villard (Vin de France liquoreux issu de chenin).
  • Prix : de 10 à 30 €.

Le choix de Septime
Trelans, un vin en Coteaux-du-Languedoc avec des cépages atypiques dans la région : chenin et vermentino.

Le choix de Baraou
Les Boissières, pour son expression qui évolue dans le temps et dans les accords au fil des saisons.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.