Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 14 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Vignoble du Loup blanc

samedi 3 janvier 2015, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Tags : Roussillon

Des étiquettes et des noms de cuvées qui semblent sortis d’une bande dessinée consacrée au loup et au Petit Chaperon rouge : Nicolas Gaignon travaille dans le respect de la nature et du terroir, pour produire peu, mais bon.

L’évêque de Narbonne, sous Napoléon III, aurait joué de son influence pour que le hameau de La Roueyre fasse partie de l’Aude, et ceci avec une motivation qui ne se discute pas : on y produisait un miel de très bonne qualité. Cette histoire est censée expliquer le découpage si particulier des limites du département, qui permet à tout le vallon conduisant au cours de la Cesse d’être dans l’Aude, d’une curieuse manière puisqu’il est presque enclavé dans l’Hérault.

Alain Rochard et Laurent Farre résident au Canada où ils exercent le métier de restaurateur depuis le début des années 1990. Ils développent leurs compétences dans la sommellerie et en important des vins. Au fil des voyages, ils forment le rêve de devenir propriétaires d’un vignoble, de préférence dans le sud de la France. Carine, la soeur de Laurent, et son compagnon Nicolas Gaignon sont associés au projet. Les recherches sont longues. Dans le vignoble languedocien, Nicolas devient connu… comme le loup blanc. Quand il trouve enfin le domaine qui lui convient, perdu dans le val de Cesse, en Minervois, le nom s’impose : Le Loup blanc !

L’aventure débute en décembre 2002. Les cuvées sont pensées et clairement définies dès le départ. L’exploitation, à presque 300 mètres d’altitude, est à cheval sur trois aires d’AOC : Saint-Jean-de-Minervois, Minervois et Saint-Chinian. Néanmoins certaines cuvées sont classées en Vin de pays ou en Vin de table de France.

La production est divisée en cuvées de petite quantité mais de grande qualité

Les vignes furent plantées entre les années 1960 et 1990. Les parcelles sont travaillées pour favoriser l’équilibre entre la plante et le sol, en agriculture biologique (certification Ecocert). Les vendanges, manuelles, se font avec des caissettes de 30 kg, et les vins sont élaborés dans un esprit artisanal.
Le travail est minutieux et Nicolas dispose de cépages peu répandus tels que le tempranillo, l’alicante, le chenanson (cépage créé par l’INRA en croisant le grenache noir par le jurançon noir), sans oublier tous les cépages classiques de la région.

La réception des vendanges, le cuvier et le chai à barriques sont concentrés dans une grange. Un travail artisanal fait avec simplicité et peu de matériel, c’est aussi un bon moyen de rester écologique. La vendange est égrappée puis encuvée par gravité. Nicolas adapte ses choix de pigeage (manuel) et de remontage. Il porte aussi une attention particulière au maintien des températures.

Les noms des cuvées sont inspirés par le Chaperon rouge et le loup, ce qui passe très bien en Amérique du Nord mais reste mal perçu en France ; ils sont jugés peu sérieux par ceux qui « boivent des étiquettes ». La production est divisée en cuvées de petite quantité mais de grande qualité. Chaque cuvée est bien typée.

Passion et travail bien fait sont ici les bases pour révéler les caractéristiques du terroir. De plus, Carine et Nicolas communiquent avec d’autres vignerons de l’Aude pour faire évoluer les pratiques et l’image des vins de ce département. Mais pour celui qui ne cherche pas, ce domaine isolé dans le Minervois reste introuvable… comme la tanière du loup.


Repères :

Vignoble du Loup blanc
Hameau de La Roueyre
11120 Bize Minervois
04 67 38 18 82
Vignoble du Loup Blanc

  • Surfaces : 17 hectares
  • Cépages : Rouges : alicante, chenanson, cinsault, grenache noir, syrah, tempranillo, carignan. Blancs : terret blanc, muscat à petits grains, grenache gris.
  • Cuvées : Rouges : Soif de loup, Le Régal du loup, La Mère Grand, Les Trois p’tits C, Méchant loup, Péché du loup (grenache noir laissé en demi-muids pendant
    60 mois). Blancs : Le Blanc, et parfois, Fine gueule de loup (blanc tardif et oxydatif). Rosé : Le Petit Chaperon rose.
  • Prix : de 6 à 16 €.

Le choix de Septime & Baraou
Les Trois p’tits C, un assemblage qui convient bien aux viandes épicées.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.