Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 25 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine de l’Arnesque, Plan de Dieu

Un 2010 sur le fruit avec de jolis tanins mais plutôt à déguster dans quelques années. Un 2009 qui se boit avec délice. Un très joli travail de Sébastien du domaine de l’Arnesque qui sait bichonner sa terre et ses vignes.


Agenda

Sylvie Spielmann

jeudi 3 avril 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

La vigneronne qui cultive la vigne, les vins de qualité et une pédagogie heureuse sur internet.

Ici, la vigne est aussi une affaire de femmes. Sylvie Spielmann a toujours vécu auprès des ondulations des cépages. Si elle a hésité un temps sur les études à suivre, c’est l’amour de la nature qui lui a fait embrasser le métier de vigneronne.

Le grand-père, Julien, démarre l’activité en 1958. Le domaine est créé sur une ancienne carrière de gypse. Depuis des générations, la famille fabrique du plâtre. Cette activité, exercée en parallèle de la vigne, est abandonnée en 1969 par manque de débouchés. Le père de Sylvie monte alors un négoce de vin et sa mère exploite les vignes, aidée par son mari. Dans la cave, elle vinifie, et commercialise ensuite la production du domaine.

Après sa formation BTS viticulture-oenologie en Champagne, Sylvie complète son cursus par un certificat de commercialisation des vins, à Beaune. Tout juste diplômée, sac au dos, elle part aux États-Unis pour… faire les vendanges. Avec l’argent empoché, elle achète un billet d’avion pour rallier l’hémisphère Sud. Cap sur l’Australie pour… faire les vendanges ! Un an après ce voyage initiatique, elle débute au domaine familial, qu’elle reprend officiellement en 1990.

Le passage en bio d’une de ses amies, Odile Weber, amorce chez Sylvie, déjà vigilante sur l’utilisation des produits et des molécules, une réflexion sur les pratiques plus respectueuses de l’environnement. Elle commence à fréquenter des salons bio. Elle y rencontrera d’ailleurs son compagnon actuel, Jean-Claude Rateau, un vigneron bourguignon. L’idée fait son chemin mais c’est une formation sur les pesticides présents dans les sols de Jean Schaetzel, vigneron à Ammerschwihr et professeur d’oenologie, qui lui donne l’envie de changer. L’année suivante, trois jours de formation de François Bouchet sur la biodynamie parachèvent sa nouvelle conviction. Le domaine est certifié bio depuis 1999 et suit les préceptes de la biodynamie. Pour la vinification, Sylvie ne levure ni ne colle ses vins, et le soufre est utilisé avec parcimonie.

Grâce à trois salariés à temps plein, le domaine produit 45 000 bouteilles par an, dont la moitié est vendue directement à des particuliers.

Un vin unique, élaboré en souvenir et par respect de ses aïeuls qui ont respiré la poussière de gypse quand ils travaillaient dans les carrières souterraines.

JPEG - 83.4 ko
Sylvie Spielmann

Sylvie a planté une parcelle avec les trois pinots – blanc, gris et rouge. Les raisins sont vendangés ensemble, pressés et vinifiés ensemble. L’objectif de ce travail est de valoriser le terroir des marnes à gypse, un vin unique, élaboré en souvenir et par respect de ses aïeuls qui ont respiré la poussière de gypse quand ils travaillaient dans les carrières souterraines.

Extrêmement conviviale, elle n’hésite pas à consacrer du temps à ceux qui viennent sur le domaine. Elle organise même des programmes pédagogiques sur internet (mesvignes.com). Le site propose un lien direct avec le vigneron et un programme réclamant l’implication du client : durant les deux ans de la formule, il peut venir sur le domaine à plusieurs reprises, participer et comprendre le travail de la vigne. Dans le même esprit, chaque année depuis maintenant treize ans, elle collabore avec un chef, Henri Gagneux, qui crée les plats en fonction des vins du domaine lors d’une soirée spéciale, la « Soirée oenologique », avec parfois des surprises comme une verticale de gewurztraminer du grand cru Kanzlerberg.

Issus de leur terroir de marne à gypse, ces vins demandent à mûrir. Sylvie conserve ainsi dans les caves du domaine presque 9 000 bouteilles sur trente millésimes. Avec le temps, un véritable trésor !


Repères :

Domaine Sylvie Spielmann
2, route de Thannenkirch
68750 Bergheim
Tél. : 03 89 73 35 95
sylvie@sylviespielmann.com
www.sylviespielmann.com

  • Surfaces : 8,5 hectares, dont 8 ha en production.
  • Cépages : gewurztraminer, muscat, pinot (blanc, gris et noir), riesling, sylvaner.
  • Cuvées : Une trentaine de cuvées, dont deux grands crus de Bergheim (Altenberg et Kanzlerberg) et deux de lieux-dits (Blosenberg et Engelgarten), Crémant et quelques assemblages.
  • Prix : de 6,50 à 38 € pour les grains nobles.

Le choix de Septime
Les très beaux muscats, plus particulièrement le 2005, mais il n’y en a plus.

Le choix de Baraou
Le gewurztraminer de Kanzlerberg, d’une bonne dizaine d’années.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.