Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 24 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Domaine Lelièvre

mardi 4 mars 2014, par Laurent Baraou, Monsieur Septime

Deux frères vignerons symbolisent la nouvelle dynamique du vignoble lorrain dans une vision européenne des vins de la vallée de la Moselle.

À deux jets de grains de raisin de l’Allemagne, Vincent et David Lelièvre ont repris le domaine familial. Ils ont planté 3 hectares de vigne et cessé les désherbages chimiques au profit d’un travail mécanique sous les rangs. Ce nouvel élan du domaine est symbolisé par un nouvel habillage, particulièrement réussi et plaisant, des bouteilles.

L’aire des Côtes-de-Toul (un classement en AOC obtenu en 1998) ne couvre qu’à peine plus d’une centaine d’hectares à proximité de la ville de Toul, alors qu’elle en a occupé plus de 10 000 au milieu du XIXe siècle. L’industrialisation, le phylloxéra puis la première guerre mondiale ont failli causer la disparition de ce vignoble lorrain. Au cours des années 1950, quelques vignerons l’ont sauvé.

Les Côtes-de-Toul sont surtout connues pour leur vin gris, un vin rosé dont la robe tire légèrement sur le gris. Le Gris de Toul est obtenu par pressurage direct sans macération, à base de gamay et de pinot noir complété par du pinot auxerrois et éventuellement du pinot meunier ou de l’aubin.

Jusqu’en 1945, la famille Lelièvre vivait de la culture du houblon, des vergers et des vignes. Jean a poursuivi l’exploitation parallèlement à une activité salariée et la propriété s’est peu à peu orientée vers la vigne. Ses fils, André et Roland, ont pris le relai, assurant un bon développement pendant plus de trente ans. En 2006, David obtient un master spécialisé Gestionnaire de domaines viticoles à l’Enita de Bordeaux. Avec Vincent et David, une nouvelle génération a pris les commandes, dans la continuité et dans le modernisme.

Il n’est pas si courant d’écouter un vigneron citer Goethe : « L’art et le vin servent au rapprochement des peuples. »

JPEG - 68.1 ko
David Lelièvre

Il n’est pas si courant d’écouter un vigneron citer Goethe : « L’art et le vin servent au rapprochement des peuples », aime à répéter David. Le domaine couvre environ 25 hectares, dont un peu plus de 16 ha de vigne, avec 3 ha de jeunes vignes plantées en 2010 et un grand projet de 3,5 ha de plantation en 2012 (2 ha de pinot noir, 75 ares d’auxerrois et 75 ares de gamay).

Plantation en vignes larges et hautes, taille et travail pour limiter les rendements, pas de désherbants chimiques (binage mécanique au tracteur), traitements réduits au maximum et raisonnés en fonction des maladies sont les pratiques du domaine, auxquelles s’ajoute l’effeuillage qui maximise l’ensoleillement et combat la pourriture, évitant éviter les traitements antibotrytis. La vendange manuelle a généralement lieu au début du mois d’octobre. Les raisins issus de gamay sont travaillés immédiatement lors d’un pressurage rapide. Les peaux colorent légèrement le jus, d’un orange saumoné que gardera le vin. Appliqué au gamay, ce procédé est unique au monde. La fermentation de chaque parcelle a lieu séparément, dans des cuves en inox d’une capacité totale de 2 500 hectolitres. Leur température est contrôlée et régulée électroniquement, ce qui permet d’obtenir un maximum de fraîcheur et de fruité. Le travail consiste surtout à accompagner les vins dans leur développement et leur élevage, en veillant à ce que les déviations aromatiques soient corrigées au plus vite.

L’élevage est effectué sans urgence afin que les vins se développent en douceur. Ils ne sont pas protégés à outrance contre l’oxygène afin que les vins finis gardent leurs arômes avec le temps.

Pour les vergers, une conversion en agriculture biologique va être amorcée avec l’utilisation maximale de la faune accessoire (oiseaux et chauves-souris contre les insectes, moutons contre l’herbe). Peut-être l’amorce d’un autre futur pour le vignoble… Le domaine a aussi une distillerie artisanale.


Repères :

Domaine Lelièvre
1, rue de la Gare
54200 Lucey
Tél. : 03 83 63 81 36
info@vins-lelievre.com
www.vins-lelievre.com

  • Surfaces : 16 hectares de vigne, 5 ha de mirabelliers.
  • Cépages : gamay (8,73 hectares), pinot noir (4,80 ha), pinot gris (0,26 ha), pinot auxerrois (2,62 ha).
  • Cuvées : Vins gris, vins blancs, vins rouges, Leucquois, Lisquette (apéritif au marc), Crème de mirabelle, eaux-de-vie de Lorraine, Marc de Lorraine, Nectar de mirabelle.
  • Prix : de 5,55 à 9 € pour les vins vendus en bouteilles.

Le choix de Septime
Blanc auxerrois, qui avec élégance dépasse en qualité de nombreux vins alsaciens.

Le choix de Baraou
Leucquois, un effervescent méthode traditionnelle à peine dosé (presque nature) pour accompagner l’apéritif sur des notes de framboise.

Pour commander Le Guide de l’alter-vin :


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.