Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 11 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

« A la rencontre des vins naturels »

jeudi 14 avril 2011, par Monsieur Septime

Le domaine Le Pelut (Languedoc) est issu en partie du Pechigo. Pierre Rousse a travaillé avec Sylvain Saux avant de vinifier pour son propre compte. 3 millésimes, de 2007 à 2009, 100% Merlot avec 3 vinifications différentes. Ma préférence va à ad libitum 2007, un élevage de 18 mois en barrique. Cocorico 2008 est vinifié sans soufre.

JPEG - 94.1 ko
Les prochains millésimes comprendront des assemblages.
JPEG - 69.8 ko
Pierre Rousse (Le Pelut)
JPEG - 65.9 ko
Frédéric Rivaton (Roussillon). Un travail qui évolue avec des vins dont les tanins sont plus fondus.

Jean François Coutelou faisait déguster 3 vins du domaine, en bio depuis 1987. Les deux premiers rouges, 7 rue de la pompe 2010 (80% Syrah, 20% Carrignan) et Le vin des amis 2010 (Syrah / Grenache) sont des vins de soif très bien faits à prix modique. Le dernier vin est ce qu’on appelle un OVNI (Objet vinique non identifié), un Grenache en solera sans âge, assemblé à partir d’une vingtaine de millésimes.

JPEG - 71.8 ko
Jean François Coutelou (Mas Coutelou)

Ludovic Bonnelle du domaine du Pech veut laisser s’exprimer le millésime. Ainsi Le Pech Abusé en est la plus parfaite expression. 2004 est un assemblage à part égale de Merlot, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon avec 3 ans d’élevage en foudre. Le 2006 est une dominante Carbernet Franc, Merlot avec du Cabernet Sauvignon. Deux vins caractères très différents : l’un se montrant soyeux et tout en rondeur, l’autre profond et tout en matière.

Le domaine produit certaines années un rouge moelleux, Pech Badin, avec 10g/l de sucre résiduel. C’est un 100% Cabernet Sauvignon élevé sur lie.

JPEG - 72.9 ko
Ludovic Bonnelle (Domaine du Pech)

De 4 hectares, le domaine de l’Originel est sur l’appellation Cahors. Une seule cuvée était proposée à la dégustation : Polichinel (90% Malbec, 10% Merlot) avec un élevage de 15 mois en barrique. Un vigneron très discret pour un vin bien construit et très agréable.

JPEG - 80.6 ko
Simon Busser (L’originel)

Michel Issally doit toujours jongler avec deux casquettes. En effet il est à la fois vigneron et homme de conviction mais aussi président d’une organisation syndicale de 6000 adhérents, une des plus emblématiques, les Vignerons Indépendants. Humble et engagé, c’est un homme ouvert et porteur d’une vision qui bénéficie à la viticulture même si on pourra toujours trouver des travers aux Vignerons indépendants.
Son domaine, domaine de la Ramaye, est à Gaillac, un des berceaux viticoles français. D’une superficie de 6 hectares, il fait un joli travail sur les cépages locaux. Mauzac, Lens de l’el, Braucol trouvent là un ambassadeur de talent. Aux côtés de ces cépages, on trouvera des choses plus classiques comme QVY 2009 qui est un assemblage 70% Merlot et 30% Syrah.
Les deux cuvées phares du domaine sont Le vin de l’oubli un 100% Mauzac élevé sous voile pendant 7 ans et Le Grand tertre 2009, un rouge d’assemblage 75 % de Prunelard et 25 % de Braucol qui a bénéficié d’un étiquetage particulier pour un millésime d’excellence.

JPEG - 77.6 ko
Le vin des Gothiques ? Les choix d’étiquette interpellent parfois.
JPEG - 75.6 ko
JPEG - 65.8 ko
Michel Issaly (Domaine de la Ramaye)
JPEG - 69.8 ko
Nathalie du 292 (Deux Neuf Deux), une table d’hôte sur Grenoble. Une passionnée du « bien manger » qui a su me charmer avec une purée de pois cassés (sisi).

Patrick Rols est un ancien conseiller de la Chambre d’Agriculture (la face obscur du vin). Il a décidé de faire renaitre une partie du vignoble aveyronnais, le vin de Conques. Malgré une installation en 2003, il faudra attendre 2006 pour le premier millésime.
Parmi les vins à la dégustation, on relèvera La Coquille 2009, un 100% Merlot en macération carbonique.

JPEG - 73.2 ko
Patrick Rols (Aveyron)
JPEG - 103.9 ko
Les vignes de l’Angevin (Jasnières / Coteaux du Loir)
JPEG - 81.6 ko
Jean Pierre Robinot (Les vignes de l’Angevin)
JPEG - 68.3 ko
Madame Courtois (Les Cailloux du Paradis). J’ai beaucoup apprécié le Romorantin 2009 qui montre une belle expression de typicité.

Zou ! un autre président mais de l’Association des vins naturels (AVN) ce coup-ci. Au delà de ses fonctions électives et représentatives, Christian Chaussard est aussi vigneron. A la tête du domaine Le Briseau en appellation Jasnières / Coteaux du Loir, il fait preuve d’un joli travail sur la cuvée Les Mortiers 2009, 100% Pineau d’Aunis. Sa cuvée phare, Patapon, est aussi un assemblage de Pineau d’Aunis issu de différentes parcelles.

JPEG - 70.5 ko
Christian Chaussard (Domaine Le Briseau)

Snif c’est fini. Merci à toute l’équipe et aux vignerons présents !

Précédent
Retour



| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.