Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 16 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Monsanto contre-attaque en Californie

jeudi 18 octobre 2012, par Monsieur Septime

L’Etat de Californie souhaite rendre obligatoire l’étiquetage OGM quand celui-ci rentre dans la composition des aliments. La décision est soumise à référendum au mois de novembre prochain. C’est la Proposition 37. Si cette décision est appliquée il est fort probable que les autres états américains lui emboitent le pas.

Alors que la victoire du « Oui » était assurée, le Chicago Tribunes dans son édition du 11 octobre nous apprend que la campagne télé qui déferle depuis 15 jours sur les écrans pour convaincre les consommateurs de voter « Non » a coûté la bagatelle de 34,6 millions dollars et est financée par un consortium d’industriels pro OGM ; dont Monsanto à hauteur de 7 millions de dollars ou encore DuPont pour 5 millions de dollars. Le message est simple : l’étiquetage entraînera un surcoût pour le consommateur et des poursuites judiciaires nombreuses et inutiles.

Après deux semaines de campagne télévisuelle intensives les partisans du « Oui » sont passés de 66% à 48%, les « Non » passant de 22 à 40%. Avec à peine 5 millions de dollars, les partisans du « Oui » redoublent d’effort pour faire campagne s’appuyant sur le bon sens : le droit de savoir ce que l’on consomme (« Right to know »). « Si tous les pays d’Europe et même la Chine étiquettent leur produit OGM, le citoyen américain doit se battre pour ce droit fondamental ».

Avec ces 7 millions de dollars, Monsanto a dépensé en moins de 6 mois, 11 millions de dollars en communication pour contrer les partisans de la Proposition 37.


Repères :

http://www.carighttoknow.org/
Ad blitz pummels support for California GMO-labeling proposal


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.