Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 21 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Louis Julian passé à tabac !

vendredi 4 février 2011, par Monsieur Septime

La video qui fait le buzz actuellement sur Internet est celle d’un gendarme qui gaze un groupe de retraités qui bloquait le passage d’un train touristique à vapeur. En effet excédé par le « désordre » des ultra-seniors ou pressé de rentrer chez lui, il asperge abondamment de gazs lacrymogènes les « manifestants » déclenchant une réaction indignée de la foule.

Un des hommes présent se saisit de la bombe lacrymogène et la jette au loin. La réponse de la gendarmerie est violente puisqu’il se fait tabasser. Le résultat le voici :

Sous les ecchymoses vous pourrez reconnaitre Louis Julian, vigneron.

JPEG - 75.2 ko
Louis Julian (Languedoc)

Louis Julian est un vigneron de conviction qui se dit proche de la Confédération paysanne mais surtout un homme de bon sens, un seigneur de la terre. Il produit un vin sans prétention mais afin d’offrir un produit au meilleur coût il a abandonné la certification et les agréments (il est en vin de table), a quitté tout syndicat viticole dont les Vignerons indépendants.
Il pousse même la démarche à embouteiller en 1 litre pour baisser le coût relatif de la bouteille et lorsque vous acheter son vin à la propriété si vous souhaitez une étiquette c’est 20 centimes de plus.
Ce qui ne l’empêche pas de produire un vin sans additif et sans soufre.

Suite aux événements, le 24 janvier dernier, il interpelle publiquement le commandant de gendarmerie qui l’a agressé lui demandant simplement : « Monsieur le Commandant, j’aimerais connaître la motivation qui vous a poussé à me frapper avec violence ? ».

« Monsieur le Commandant, j’aimerais connaître la motivation qui vous a poussé à me frapper avec violence : vous ai-je agressé ? Ai-je agressé l’un de vos gendarmes ? Ou, est-ce que c’est parce que j’ai réussi à récupérer et jeter au loin l’aérosol lacrymogène avec lequel vous arrosiez copieusement des mémés et des élus ?

Lorsque vous m’avez frappé le visage à poings nus, la main ornée d’une belle chevalière, j’étais ceinturé par plusieurs gendarmes et je ne représentais aucun danger !

N’était-ce pas une réponse disproportionnée à une attaque qui n’a pas eu lieu ? Dans ce cas vous m’auriez interpellé. Cette violence à mon égard était gratuite.

Je suis ébranlé dans la confiance que j’avais, comme tout citoyen normal, dans votre mission.

Si d’homme à homme, je pourrais accepter des excuses de votre part, si vous m’en aviez formulées, en tant que citoyen, j’estime qu’il est de mon devoir de porter l’affaire devant la justice.

Respectueuses salutations

Louis JULIAN, vigneron à Ribaute les Tavernes depuis plus de trente ans. »

Nous lui souhaitons un prompt rétablissant et l’encourageons à conserver sa confiance en la nature humaine et en la justice !


le 16 février 2011 : Louis Julian passé à tabac !

quand je vois toutes ces racailles tenir tete aux gendarmes moi je dis qu’il a raison de les gazer....non mais sans déconner le papy qui prend le jet à 20 cm du visage semble représenter une tres grande menace....quel courage messieurs !!!!


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.