Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 43 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine de l’Arnesque, Plan de Dieu

Un 2010 sur le fruit avec de jolis tanins mais plutôt à déguster dans quelques années. Un 2009 qui se boit avec délice. Un très joli travail de Sébastien du domaine de l’Arnesque qui sait bichonner sa terre et ses vignes.


Agenda

Fronde contre la libéralisation du droit de plantation

mercredi 25 mai 2011, par Monsieur Septime

Le mécontentement sur la libéralisation des droits de plantation a gagné l’Europe. C’est à ce jour toutes les régions de production viticole en Europe, soit pas moins de 75 régions vinicoles - de l’Espagne à l’Ukraine (la Géorgie admis qu’en tant que membre observateur) - réunies sous l’égide de l’Assemblée des régions viticoles européennes (AREV) qui s’opposent à une libéralisation du droit de plantation imposée par « Bruxelles ».

La Commission européenne avec l’accord de Paris qui depuis a fait machine arrière a décidé de réformer le droit de plantation afin de le libéraliser à l’orée de 2016. Un Etat membre peut toute fois maintenir une interdiction jusqu’à fin décembre 2018.
En terme pratique c’est donner la possibilité de produire du Riesling en Languedoc Roussillon. Dangereux pour les régions qui ont construit leur réputation sur des cuvées au nom de cépage comme l’Alsace mais remettant en cause aussi tout un travail qualitatif (que l’AOC n’a pas su garantir) lié aux spécificités des régions. Si la seule mention du cépage suffit à vendre un vin auprès d’un public béotien et ripailleur heureux tel un poisson dans un bocal quand il est dans un supermarché, pourquoi le produire en Alsace ?

Mais cette libéralisation va plus loin et impacte par exemple d’autres régions, comme celles productrices de Cognac où la libéralisation entrainerait de plus grandes superficies de production et donc une remise en cause de l’équilibre économique existant. D’ailleurs on pourra noté qu’en France le député le plus actif sur le sujet est la député de Charentes, Catherine Quéré.


Repères :

http://www.arev.org/
Pour comprendre l’enjeu : http://www.senat.fr/leg/ppr10-298.html


Par Kikosle 21 juillet 2011 : Fronde contre la libéralisation du droit de plantation

Et Claude Courtois qui a reçu une forte amende pour avoir "osé" planter de la syrah en Sologne (terroir qu’il revendique disant qu’on n’est pas en Touraine "ici, Monsieur" :-) )

Et il rajoute que la syrah poussait ici, en Loire, avant ...

Lui, est poursuivit pour avoir fait du bon vin. Pour des vignerons comme lui, je suis prêt à assouplir la législation. Mais on vit un règne où l’argent est roi ...

On dit qu’il y a une crise du vin en France : en fait il y en a deux :
- il y a une crise de la vinasse (elle n’est pas de moi celle-là)
- il y a une crise du bon vin : il n’y en a pas assez (demandez donc de l’Anglore ou du Dard et Ribo !)


"Car le vin réjouit le cœur de l’homme"


Répondre a ce message
Par Champagne DSle 12 juillet 2011 : Fronde contre la libéralisation du droit de plantation

C’est plutôt une bonne nouvelle tant pour la santé des consommateurs que pour les papilles des amateurs.


Répondre a ce message
Par Lalaule 30 juin 2011 : Fronde contre la libéralisation du droit de plantation

Libéraliser les plantation ne veut pas dire accepter n’importe quel cépage dans les AOC, elles conservent leurs règles, et donc elles ne sont pas concernées. Mais ça veut dire qu’on laisse la possibilité à de nouveaux vignerons de s’installer en vins sans indication de provenance, comme c’est le cas dans tous les pays hors Europe. Le vin, ce n’est pas une fonction régalienne de l’Etat, que diable, pourquoi faut-il ainsi l’encadrer ?
C’est le type même du faux débat, plutôt que d’interdire aux margoulins de faire de la daube, on met le couvercle sur la marmite.


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.