Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 15 visiteurs sur le site !
Focus

Domaine Chahut et prodiges, Coup de canon 2008

Un beau travail fait sur ce vin facile à boire.


Agenda

A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

lundi 24 novembre 2008, par Monsieur Septime

Pour sa troisième édition le micro salon des Vins de Saint Antoine et de Baraou & Associés s’est tenu dans une ville improbable dont les gens d’à côté ignorait même l’existence (vive le GPS !), autrement dit Bû. C’est qu’il faut être audacieux pour réunir une dizaine de vignerons dans un lointain Ile de France le jour d’un des salons les plus médiatisés.

Et cette audace est celle qui habite Laurent Baraou dont le talent des vignerons qu’il s’est proposé de réunir sont pour lui le meilleur argument pour assurer la réussite de cette rencontre.

Cette dernière édition fut l’occasion d’une ouverture à l’international avec la présence du producteur piémontais Giacomo Vico et de l’argentin Alfredo Roca.

10 vignerons présents et quatre heures de plaisir de dégustation et d’écoute. Je serai bien resté une ou deux heures de plus car il faut bien, tant les échanges sont riches, plus de trente minutes à chacun.

Je n’ai pas suivi l’ordre de dégustation prévu et mon palais n’était plus au top pour apprécier les deux derniers producteurs qui auraient normalement du être les premiers. En tout cas voici les éléments marquants que j’ai relevé par producteur :

  • 20detable (2005) et Agape 2006 en Premières Côtes de Bordeaux qui sont d’un rapport qualité prix étonnant de Cazenave.
  • Négatif de Commandatore qui est un Trousseau mais vinifié en blanc du domaine de l’Octavin (anciennement Opus Vinum) qui dédit toutes sa gamme à la musique.
  • Milouise et Fleur de Caillou du Domaine Padié.
  • Le Beaune 1er Cru de Nicolas Rossignol qui est étonnant. Le raisin bénéficie d’un micro climat qui donne un vin déjà légèrement tuilé et tout en rondeur qui peut se consommer tout de suite.
  • Le vin de table de La Gramière 2006 qui s’est vu refuser à l’agrément du domaine de La Gramière.
  • Le Birbet vin de dessert et d’apéritif que même que j’ai jamais rencontré quelqu’un qui n’aimait pas. Un vin incroyable à 7°. Et le Roero Superiore (2006) 100% Nebbiolo (le cépage a des qualités très proches du pinot noir) de Giacomo Vico.
  • Le 100% Malbec a tombé par terre du Malbec Réserve 2005 d’Alfredo Roca.
  • le vin doux naturel du domaine du Trapadis.
  • la cuvée Danaé en Chinon rouge de Pascal Lambert.
  • et pour finir une tuerie : Sucre d’Ange 2005 des Loges de La Folie, 1200 bouteilles de produites.
JPEG - 108.3 ko
A l’ouverture tout le monde n’est pas encore arrivé.

JPEG - 102.2 ko
20detable est le premier vin produit par Damien Briard de façon un peu rocambolesque : des rangs pas assez larges pour laisser passer un tracteur, pas de chais mais un ancien fumoir à tabac, l’appelation vin de table pas apprécié à Bordeaux. Damien Briard propose pour l’occasion de goûter un rosé et un blanc encore sur leurs lies et non filtrés. Le rosé est très prometteur.
JPEG - 99.8 ko
Emmanuel Delmas sommelier de son état mais surtout l’homme des reportages videos en caméra portée, une prise / un plan.

JPEG - 87.1 ko
Alice Bouvot et Charles Dagand en Arbois du domaine de l’Octavin. On leur a fait des misères ils ont été obligé de changer le nom de la gamme. Petit à petit ils travaillent en biodynamie.

JPEG - 88.6 ko
L’incroyable Jean-Philippe Padié, plein d’humour et d’impertinence. A la question posée "quelle est la différence entre Milouise et Fleur de caillou ?", il répond : "le prix". Il préfère l’élevage en cuve béton afin de laisser aux vins toute sa personnalité.


JPEG - 80.6 ko
Heu ... quelqu’un du domaine Nicolas Rossignol

JPEG - 92.9 ko
Amy Liliard du domaine de La Gramière, production 12 000 bouteilles par an. Pour 2006 elle s’est faite refuser à l’agrément, elle a décidé de rester en Vin de Table

La suite

Repères :

Un compte rendu très précis par un goûteur 5e dan, Frédéric : Fgsuperfred
Le compte rendu de Loïc, Vinsdulanguedoc.net : A l’heure d’être Bû
Trois commentaires de dégustation par Emmanuel Delmas : Dégust’Express #19 (Spécial Bû)


Damien,  le 27 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

Les photos sont sympas, les vins étaient intéressant à découvrir. merci à Laurent pour son acceuil.

Damien Agape


Répondre a ce message
Anne,  le 26 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

Purée ça donne envie ! Les photos sont top !


Répondre a ce message
Emmanuel,  le 25 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

Olif passe toujours avant moi ! ,’()
Superbes photos, vraiment...sauf celles où j’apparais.

Je vais sans doute en récupérer quelques unes avec ton crédit photos : Mr Septime, Mistelle.fr, ça te va ?

Domaine Padié, rouges excellents, blancs remarquables, Chinon Lambert, quels cabernets francs, et quels vins ! Spectaculaires ! J’adOOre !

Interessants vins de Rossignol, Trapadis, à tomber, Loges de la Folie toujours aussi bons, même de mieux en mieux, Ah, le Brachetto d’Aqui "Birbet" de Vico...bon, j’en laisse un peu pour plus tard.

Merci pour les photos, superbes, et mention spéciale pour la scène de Roméo et Juliette...,’()


Répondre a ce message

    Par Monsieur Septimele 25 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

    Mon cher Emmanuel,

    Vous pouvez utiliser les photos sans difficulté et sans restriction, bien au contraire, tant que vous ne les monétisez pas.

    Monsieur Septime

    Répondre a ce message
olif,  le 24 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

Remarquables photos, donnant vraiment l’impression d’avoir Bû un p’tit coup, malgré les kilomètres. Un "petit tasting" où j’aurais bien aimé être !
Notre Lolo avait l’air satisfait de lui sur une des dernières photos. On le comprend aisément !


Répondre a ce message
C-Drick,  le 24 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

Bon je vais me flageller...

Je me demande si les vins issus des 114ha d’Alfredo Roca etaient pas un peu trop boisé ou parkeurisé (et non pas pasteurisé).
Au dela de 30ha global il me semble difficile d’exprimer pleinement le terroir dans ses vins.
Mais ce n’est que mon avis.


Répondre a ce message

    Par Monsieur Septimele 24 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

    Mon cher C-Drick,

    Il passe effectivement en fûts de chêne mais pas d’odeur de boisé, pourtant j’y suis très sensible.

    Pour le terroir je ne peux rien en dire, c’est bien la première fois qu’il m’est donné de goûter un vin argentin.

    Monsieur Septime

    Répondre a ce message
    Else,  le 25 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

    Cher M C-Drick
    Ce n’est pas les 114ha qui déterminent la qualité d’un vin, mais le savoir faire. L’Argentine étant 6 fois la taille de la France, les domaines risquent d’être un peu plus grands...
    Pour info les 114ha sont divisées en ’ parcelles bien différenciées selon les cépages.

    M. Septime : les photos de Bû... un vrai regal. A bientôt lors d’une prochaine dégustation !

    Répondre a ce message

      Baraou,  le 26 novembre 2008 : A l’Eure d’être Bû : le village devenu mondial pour une journée

      C-Drick, il vient du Gard, il aurait été plus sensible aux 4-5 hectares d’Amy Lillard... Mais Else (elcé) résume parfaitement la situation : des approches parcellaires, des cuvées boisées et non boisées, pour un relativement petit domaine de ce pays de vins qui mérite mieux que l’invasion de mes amis d’enfance bordelais (un au moins se reconnaîtra).
      Mr Septime est un excellent photographe doté d’un sens poétique...

      Roméo

      Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.