Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 16 visiteurs sur le site !
Focus

Daniel-Etienne Defaix - Domaine du Vieux Château, Chablis Premier cru Vaillon 1981

Un vin toasté / beurré tout en rondeur. Un grand moment de dégustation. Superbe.


Agenda

Politis n’aime pas les Lasagnes

mercredi 20 février 2013, par Monsieur Septime

Tags : Presse
JPEG - 39.9 ko
Magazine Politis du 21 février 2013

Suite à l’affaire des Lasagnes et tandis que le législateur réfléchit à de nouvelles mesures de sauvegarde du consommateur mais qui ne mettraient pas en danger l’industrie agro-alimentaire, l’hebdomadaire Politis, dans son dernier numéro à paraitre demain, préfère consacrer son dossier de la semaine à nos habitudes de consommation.

Le constat est simple : le résidu sensé être du cheval qui s’est retrouvé dans les Lasagnes de Findus aura parcouru au total 4 000 kilomètres et sera passé dans les mains de 3 sous-traitants et deux courtiers. Une véritable aberration qui montre bien que la politique du moindre coût avec une maximisation des profits a généré un modèle incontrôlable où chacun des acteurs ne se sent pas responsable car « focus business » comme on dit dans les état-majors.

Face à ces dérives, une solution existe : les circuits courts. En d’autres mots, consommons local. Si ces circuits sont boudés par les industriels, on estime que 6 à 7 % des foyers français privilégient l’achat de proximité. Le phénomène est loin d’être marginal ou simplement lié à un effet de mode, un truc de « bobo » comme on peut souvent entendre. De fait 21% des producteurs français écoulent une partie de leur production en circuit court. L’enjeu est tel que l’Etat dès 2009 a décidé de soutenir ce mode de distribution tout en y donnant une définition [1].

Au delà de multiples contrôles gouvernementaux, c’est à chacun de se prendre en charge. C’est à dire changer ses modes de consommation : acheter local, préparer son alimentation et abandonner la grande distribution et son cortège de plats préparés aussi insipides les uns que les autres et d’une piètre qualité, pour au final réinvestir sa cuisine et retrouver le plaisir de cuisiner.


Repères :

n°1241 du 21 février. 36p, 3€30.
http://www.politis.fr/


[1Il y a « circuit court » quand il n’y a pas plus d’un intermédiaire entre le producteur et le consommateur


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.