Mistelle, le site web du vin et autres alcools Alter-vin, vin hors du commun selon Septime & Baraou
Actuellement 8 visiteurs sur le site !
Focus

Château Beauséjour 2006

Un arôme étonnant de résine de cèdre, un vin délicieux en bouche.


Agenda

Le "pétard" amer

mercredi 7 novembre 2012, par Monsieur Septime

Tandis que le monde et plus particulièrement l’Europe se réjouissent de la victoire de Barak Obama, que les habitants de l’Orégon et de l’état de Washington se roulent des gros pétards pour fêter la consommation récréative du cannabis, c’est la douche froide pour les partisans de la Proposition 37 en Californie. Les millions de dollars engagés par les industriels menés par Monsanto dans une communication TV à tout va et parfois même des actions de com mensongères auront amené la majorité des votants à rejeter la proposition. L’engagement des milliers d’activistes californiens aura été insuffisant face à la force de l’argent.

Aux Etats Unis, l’étiquetage OGM sur les denrées alimentaires n’est pas obligatoire au contraire de plus de 50 pays à travers le monde. Dans l’état de Californie, la Proposition 37 demandait par voie référendaire au même moment que l’élection présidentielle américaine l’obligation d’affichage. Les Etats Unis premier producteur mondial de maïs OGM, cette décision référendaire était suivie de près par l’ensemble du pays. En effet il est de notoriété publique que les choix californiens par effet domino sont souvent adoptés par les autres états américains.

Alors que les supporters du "Yes" communiquaient sur la transparence en axant toutes leurs campagnes de communication sur le droit de savoir du consommateur (« Right to know »), l’opinion penchait largement vers l’obligation d’affichage (66% d’intention de vote début octobre), Monsanto et DuPont à la tête d’un consortium d’industriels contre-attaquèrent en investissant 34,6 millions de dollars dans une campagne de publicité télé ; somme qui se rajoute aux millions déjà engagés dans d’autres actions de communication. Le message était simple : cette obligation aurait une répercussion financière sur le consommateur. Comme d’habitude aux Etats Unis, l’argument purement économique fit mouche et la proposition fut rejetée hier par la majorité des californiens.

Cette défaite peut être lourde de conséquences. Forte du marché américain, l’agro-industrie s’est lancée depuis plusieurs années à l’assaut de la citadelle de la vieille Europe essayant par tous les moyens de faire sauter le consensus européen autour de l’utilisation des OGM. Le scandale des agences sanitaires dont l’EFSA noyautées par des scientifiques qui s’auto-proclament experts, des politiques qui ont abandonné leur responsabilité dans la main de ces experts douteux montrent la puissance de nuisance d’une industrie phyto-sanitaire qui ne cesse d’engranger des profits au détriment de la sécurité sanitaire de tous.


Poster un nouveau commentaire

| Copyright © 2007-2015 Mistelle.fr | Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.